Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 11:25

 je suis en colère ! arrétons  de taper sur Ségolène  !

je connais l'afrique et q'elle a bien fait de demander pardon  Tzarko le dernier  avec sa phrase
" l'homme africain n'est pas assez rentré dans l'histoire " (rien que celà lui il rentrera comme le
plus stupide des présidents français ) a foutu un bordel monstre et a créé" une légitime colère
chez nos amis africains .donc bravo Ségolène
quant au boubou toutes les femmes qui vont en afrique  en invitées  en recoivent un et le portent
 pour remercier
en rire est se moquer de la culture africaine.
 je vais en afrique sur le terrain en missions humanitaires
la prochaine en juin je serai justement au Sénégal !

 

 
Repost 0
Published by jean schepman
commenter cet article
11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 10:58
"Parler de paradis fiscaux à Londres, c'est comme organiser une réunion d'alcooliques anonymes dans un bar à vins". L'anecdote est drôle mais reflète les limites du G20.

Repost 0
Published by jean schepman - dans Qui a dit quoi
commenter cet article
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 02:39
Repost 0
Published by jean schepman - dans tzarko 1er
commenter cet article
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 16:04

J'étais cette après midi à   Quiéry la Motte dans le Pas de Calais entre Arras et Douai
pourquoi?

Pas pour me promener!  Il y a la bas une rivière l'escrebieux et surtout des champs captants où l'on pompe de l'Eau pour les habitants du Nord et du Pas de Calais.


( L'Escrebieux est une petite rivière française de la région Nord-Pas-de-Calais et un affluent de la Scarpe, donc un sous-affluent de l'Escaut: http://fr.wikipedia.org/wiki/Escrebieux)



Les colllectivités ont décidé de protèger  les champs captants et je suis allé visiter les 45 Ha  de boisements protégeant la ressource en Eau.

Une des particularités de ce site est que le public a accès à une belle promenade, ce qui permet de joindre l'utile à l'agréable.

Je vous rappelle que la protection de la ressource en eau sera un des combats essentiels de ce siècle.

Repost 0
Published by jean schepman - dans politique de l'eau
commenter cet article
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 12:34

Tournoi international de football féminin ce dimanche.

Venez nombreux les encourager!

 Les matches de poules et de classement auront lieu de 9h00 à 16h30.
Match amical poussines/benjamines des écoles primaires de Warhem à 16h30.
La finale débutera à 17h30 et la remise des récompenses est prévue vers 18h30.
Restauration possible le midi (menu à 6,50 ou 8,50 euros).

Réservations au 03.28.62.01.16.
Site internet du club : http://uswarhem.free.fr

Repost 0
Published by jean schepman - dans agenda et rdv
commenter cet article
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 01:58

Nous vous l'avions annoncé, Consuelo Remmert, la demi-soeur de Carla Bruni (fille du père biologique de la Première dame, le Brésilien Mauricio Remmert ), occupe depuis quelque temps un poste de stagiaire à l'Elysée. Piston, pas piston, c'est une autre histoire......

Consuelo, stagiaire de choc, et dont la carrière semble bien partie, faisait partie de la délégation française envoyée au G20 de Londres le 2 avril dernier, apprend-on à la lecture du Canard Enchaîné à paraître demain.

"Elle oeuvre désormais au sein de la cellule diplomatique de l'Elysée", précise l'hebdo satirique. Et, lors du fameux G20, elle a perdu sa valise "et les poulets de l'Elysée ont été mobilisés pour la retrouver".

Pas de détail sur le contenu de ladite valise : lingerie coquine ou linge sale diplomatique à laver en famille en G20 ? Mystère.

En tout cas, l'avantage, quand on est dans l'entourage de Sarko, c'est qu'on est assuré que le GIGN est toujours prêt à intervenir, si l'on égare quelque chose, qu'il s'agisse d'un scooter cabossé ou d'une valise en carton...

 

Repost 0
Published by jean schepman - dans démocratie en danger
commenter cet article
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 01:43

Séisme: les bons conseils de Berlusconi aux rescapés

Le premier ministre italien, qui doit de nouveau se rendre dans les Abruzzes ce mercredi, a estimé à la télévision allemande qu'il ne manquait rien aux sinistrés.

Réagir

Silvio Berlusconi dans le village de San Demetrio, ce mardi.

Silvio Berlusconi dans le village de San Demetrio, ce mardi. (REUTERS)

 

«Il ne leur manque rien, ils ont des soins médicaux, de la nourriture chaude… Bien sûr, leur abri actuel est tout à fait provisoire mais justement, il faut prendre ça comme un week-end en camping.»

Ahhhhh… le plaisir d’un bon mot. Silvio Berlusconi y résiste rarement. Et ça a encore été le cas ce mercredi au moment de répondre à la journaliste de la télévision allemande N-TV qui l’interrogeait sur la situation des sinistrés du tremblement de terre des Abruzzes.

Quelque 17.000 sans-abri, dont la plupart ont pris place dans des campements de tentes dressés dans les faubourgs de L’Aquila, la capitale de la province des Abruzzes, ont été recensés par les autorités après le tremblement de terre qui a secoué la zone il y a 48 heures, tuant au moins 250 personnes.

Le «Cavaliere» doit se rendre ce mercredi dans le centre historique de L’Aquila, un «petit Florence», très gravement endommagé par le séisme et dont la Basilique s’est effondrée mardi à la suite d’une nouvelle forte secousse.

(Source AFP)

Repost 0
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 01:20
Les premiers jardins d'éveil devraient voir le jour à l'automne 2009 : installées dans des écoles ou des locaux municipaux, ces structures accueilleront les enfants âgés de 2 à 3 ans. La secrétaire d'Etat à la famille, Nadine Morano, a annoncé, mardi 7 avril, que le financement de 8 000 places d'ici à 2012 était inscrit dans la convention d'objectifs et de gestion de la Caisse nationale des allocations familiales (CNA

Lancée à l'été 2008 par la députée (UMP) Michèle Tabarot, l'idée de créer des jardins d'accueil pour les 2-3 ans a été reprise, à l'automne, par un rapport du Sénat. "Ces enfants sont à la fois un peu grands pour fréquenter la crèche et un peu petits pour une école plus encline à les placer en situation d'apprentissage", estimaient les sénateurs (UMP) Monique Papon et Pierre Martin.

Dans son rapport sur la petite enfance, Mme Tabarot proposait que ces jardins soient ouverts de 7 heures à 19 heures afin de s'adapter aux horaires décalés de certains parents. Le taux d'encadrement devrait se situer entre celui de la crèche et celui de l'école maternelle. La participation financière des parents, elle, variera en fonction de leurs revenus, comme pour les crèches.

Pour le SNUipp-FSU, le principal syndicat des enseignants du primaire, ces jardins d'éveil sont un "subterfuge" destiné à remettre en cause le principe de gratuité de l'école et "économiser des postes" dans l'éducation nationale. "Il s'agit de substituer à l'école maternelle, lieu d'éducation et d'apprentissage, une garderie beaucoup plus coûteuse pour les familles", affirme le syndicat.

Développée à partir des années 1970, la préscolarisation des enfants de moins de 3 ans a rapidement progressé : elle concernait 10 % des "2 ans" en 1960, 18 % en 1970, 36 % en 1980. Les chiffres se sont ensuite stabilisés pendant une décennie avant d'amorcer une décrue dans les années 2000 : en 2007, seuls 20 % des enfants de 2 ans étaient préscolarisés en maternelle.

Menée au nom de l'égalité des chances, la préscolarisation des 2 ans était censée offrir un environnement stimulant aux enfants issus d'un milieu "social défavorisé", selon les mots de la loi d'orientation de 1989. Vingt ans plus tard, elle se révèle scolairement "neutre" : les performances des enfants qui ont fréquenté la maternelle à un âge précoce sont semblables à celles des autres enfants.

 

OFFRIR UNE LIBERTÉ DE CHOIX

Pour Nadine Morano, les jardins d'éveil qui ouvriront à l'automne ne concurrencent en rien la préscolarisation. "Nous ne sommes pas à l'école, et ce n'est pas une rentrée scolaire, a-t-elle déclaré, mardi, sur LCI. Nous sommes dans un développement des modes de garde. Les maires pourront, s'ils le souhaitent, l'adosser ou l'inclure dans des locaux qui peuvent être aussi leurs groupes scolaires, mais ce n'est pas l'école maternelle."

 

Avec les jardins d'éveil, le gouvernement veut pallier la faiblesse de l'offre de garde pour les moins de 3 ans : la France compte à peine un million de places pour 2,4 millions d'enfants. Pénurie de crèches, manque d'assistantes maternelles, recul de la préscolarisation à 2 ans... "Le besoin d'accueil non satisfait est évalué entre 300 000 et 400 000 places", estimait en 2008 le rapport Tabarot.

Mme Morano a promis l'ouverture de 200 000 nouvelles places d'ici à 2012. L'enjeu de ce développement de l'offre d'accueil est d'apporter une véritable liberté de choix aux femmes qui souhaitent travailler : aujourd'hui, la pénurie est telle que beaucoup de mères sont contraintes de prendre un congé parental contre leur gré. Selon le rapport Tabarot, un tiers des femmes qui ont interrompu leur activité ont pris leur décision parce qu'elles n'avaient trouvé aucune solution de garde.

Anne Chemin
Repost 0
Published by jean schepman - dans la faillite du gouvernement
commenter cet article
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 00:38

Vous pouvez les retrouver sur blog ou sur Face book (espoir pour Zoé )

Bonjour à toutes et tous,

Je suis la maman de la plus adorable des petites princesses qui se prénomme Zoé et qui va dans quelques jours avoir 5 ans...
Mon bébé est une petite fille adorable joyeuse dynamique parfois pestouille et boudeuse aussi avec un caractère bien trempé ! En résumé : c'est MON AMOUR ...
On vient de lui découvrir une tumeur cérébrale et de m'annoncer aujourd'hui, ce matin même qu'il lui restait environ 12 mois à vivre !!!
NON NON NON NON ! ! ! ! ! Il en est hors de questions ! Je ne veux pas y croire ! Je ne peux pas y croire ! Je vais me battre ! On va se battre : Zoé , moi et tous ceux qui l'aiment ! et on va GAGNER !!!
Alors je compte sur vous ...
Faites bouger les choses ...
Transférez ce blog, devenez membres actifs, donateurs..
Un mot, une pensée, tout nous fera chaud au coeur..
Pensez à Zoé et à tous les enfants qui comme elle sont condamnés faute de moyen ! Et oui trop peu de cas en France pour débloquer des fonds et trouver des traitements !!!
Inadmissible Intolérable
Tous ensemble nous pouvous :
soulever des montagnes
trouver des fonds
trouver le traitement ...
Je ne baisserai JAMAIS les bras ! J'y crois !

Laurence la maman de Zoé
Repost 0
Published by jean schepman
commenter cet article
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 16:19
Voici le texte que m'adresse Monsieur Pierre Pluta, à qui j'adresse mes félicitations pour son dévouement et son engagement dans ce combat légitime:

 " Pendant plus d’un an, de décembre 2004 à janvier 2006, les veuves et les victimes de Dunkerque ont marché en silence, toutes les trois semaines, autour du Palais de Justice, à l’appel de l’ARDEVA Nord-Pas-de-Calais.
Cette formidable mobilisation soutenue par l’ANDEVA et par toutes les associations de son réseau, a su gagner le respect et la sympathie de l’opinion publique.

Elle a permis d’obtenir des avancées importantes dans l’instruction du procès pénal de l’amiante : Les dossiers de toutes les régions ont été regroupés dans les mains des magistrats spécialisés du pôle de santé publique ; une cellule d’officiers de police judiciaire a été créée et mise à leur disposition. C’est à partir de ce moment qu’une véritable instruction a vu le jour. Une partie importante de nos demandes avait été obtenue (à l’exception de la révision de la loi Fauchon)
Nous avions alors décidé de marquer une « pause » des marches, conscients qu’il fallait du temps pour que les mesures annoncées se mettent en place.

Assez vite, nous avons été alertés par les juges d’instruction, qui ont dit publiquement leur inquiétude face à une diminution importante de l’effectif à l’OCLAESP (Office Central de Lutte contre les Atteintes à l’Environnement et à la Santé Publique) chargé des enquêtes.
Les responsables de cet office nous ont confirmé que leur effectif s’était réduit, en précisant qu’ils ne sont pas à plein temps sur le dossier de l’amiante (d’autres missions aussi lourdes que le dopage sur le Tour de France leur étant périodiquement confiées…)
Nous sommes intervenus à plusieurs reprises auprès du ministère de la justice. Des engagements nous ont été donnés. Ils n’ont pas été tenus... Les moyens supplémentaires annoncés ne sont pas arrivés. Nous avons été écoutés, mais pas entendus.
Nos interlocuteurs ont même dit qu’ils ne comprenaient pas l’acharnement des victimes à vouloir un procès pénal, alors qu’elles avaient déjà été indemnisées
Notre inquiétude a encore grandi, lorsque le Président de la République a annoncé son intention de supprimer le juge d’instruction, et de confier ses missions au parquet, qui dépend directement du pouvoir politique.
 Une telle mesure serait de toute évidence un moyen d’enterrer les dossiers sensibles, à commencer par celui de l’amiante. Les victimes de l’amiante savent bien que, pendant plus de 10 ans, aucun procureur n’a levé le petit doigt pour engager une poursuite pénale contre les responsables de la catastrophe sanitaire.
Qui peut croire que les « juges de l’instruction » du parquet agiront autrement demain ? La situation est grave. Si nous ne réagissons pas immédiatement le procès pénal des responsables risque de ne jamais avoir lieu. C’est tout de suite, maintenant, qu’il faut nous mobiliser. Ce procès pénal, les victimes de l’amiante l’attendent depuis treize ans.
On nous dit aujourd’hui qu’il pourrait ne pas avoir lieu avant 2014, près de 20 ans après le dépôt des premières plaintes. Nous n’avons pas la même notion du temps. Nous savons, nous, que nos maladies vont plus vite que la Justice.
A ce rythme, combien d’entre nous seront encore en vie pour assister à l’audience, si le procès a lieu… ? Ce procès doit se tenir. C’est vital.
Parce qu’il est impensable, dans un Etat de droit, que les responsables d’une catastrophe qui fera 100.000 morts n’aient pas de comptes à rendre à la Justice, et parce que nous voulons que toutes les leçons de ce drame soient tirées pour en éviter d’autres.
 Aujourd’hui s’ouvre à Turin le procès pénal de deux dirigeants d’Eternit suite à la plainte déposée par 2900 victimes de l’amiante, professionnelles et environnementales. Les juges de Turin ont eu les moyens nécessaires pour mener à bien l’instruction. Pourquoi ce qui est possible en Italie ne le serait pas en France ?
C’est une question de volonté politique. Nous lançons un appel à la mobilisation générale. Il faut agir, avec les victimes et leurs familles, mais aussi avec tous ceux, associations, syndicats, partis et élus politiques qui sont attachés à une certaine idée de la Justice : ensemble, nous devons exiger le maintien d’un juge d’instruction indépendant et des moyens supplémentaires pour les magistrats du pôle de Santé publique afin qu’ils puissent mener a bien une instruction de qualité dans des délais raisonnables pour le procès pénal de l’amiante.
Lors de l’assemblée générale du 7 mars dernier à Dunkerque, les 900 personnes présentes se sont prononcées à l’unanimité pour la reprise des actions. Toutes les associations du réseau Andeva, réunies le 21 mars ont mesuré la gravité de la situation et décidé de réagir. Ce procès nous le voulons, nous l’exigeons, c’est de la capacité de notre mobilisation que dépend le cours des choses.
Pierre Pluta
Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article