Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 10:13

Ce qui suit est peut-être la réponse d’Obama à Sarkozy !

 

Les primes d’AIG en travers de la gorge de Barack Obama

 

Le président américain entend bloquer le versement de dizaines de millions de dollars à des responsables de l'assureur, sauvé de la faillite par un plan gouvernemental.

 

Et en France on donne plus de 430 millions d’euros à 14 000 personnes !
Repost 0
Published by jean schepman - dans la faillite du libéralisme
commenter cet article
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 09:15

http://www.lesechos.fr/info/france/4842978-trois-francais-sur-quatre-soutiennent-le-mouvement-de-greve-de-jeudi.htm

Dénoncée par une écrasante majorité de Français, la suppression de 555 postes chez Total alimente un mécontentement social à un niveau record avant la journée d'action du 19 mars, selon le baromètre mensuel BVA-« Les Echos »-France Info-BPI.

Si un soleil printanier gagne la France, le climat social, lui, se dégrade sérieusement. Selon le baromètre mensuel BVA-« Les Echos »-France Info-BPI, 74 % des Français trouvent « justifiée » la journée interprofessionnelle de mobilisation organisée jeudi par les syndicats pour obtenir du gouvernement de nouvelles mesures en faveur de l'emploi et du pouvoir d'achat. Un soutien massif qui dépasse les clivages politiques et sociaux : 55 % des sympathisants de droite (contre 42 %) et 75 % des catégories supérieures (CSP+) contre 24 % appuient le mouvement.

Hormis le récent conflit en Guadeloupe, qui avait été défendu par 78 % des Métropolitains, « il s'agit du mouvement social le plus soutenu depuis près de quatre ans que BVA enregistre l'attitude des Français » sur ces questions, constate Gaël Sliman, le directeur général adjoint de l'institut. Déjà très populaire, la journée d'action du 29 janvier dernier n'avait reçu l'appui que de 69 % des sondés. Et, preuve, s'il fallait, du chemin parcouru, une majorité de Français jugeaient « injustifiées » les manifestations contre la réforme des retraites, il y a à peine un an et demi, rappelle Gaël Sliman.

« Il est très probable que les annonces de plans sociaux, la semaine dernière, chez Total et Continental ont contribué à renforcer in extremis le soutien au mouvement de jeudi », estime-t-il. L'annonce des 555 suppressions de postes par le géant pétrolier, après des profits record en 2008, est, de fait, jugée très sévèrement par les personnes interrogées au cours du week-end par BVA. Pas moins de 83 % des sondés considèrent qu'« il n'est pas normal » que la compagnie réduise ses effectifs « même sur des secteurs moins porteurs dans la mesure où elle a réalisé des bénéfices importants ».

Probable détérioration

Un sujet supplémentaire de mécontentement à l'égard du gouvernement dans la mesure où celui-ci soutient désormais Total. Lors d'un déplacement, vendredi, dans la Drôme, le Premier ministre, François Fillon, avait volé au secours de la compagnie, « une des plus belles entreprises françaises », qui, avait-il souligné, va « créer plus d'emplois qu'elle n'en supprime » cette année en France. Contredisant, au passage, son secrétaire d'Etat à l'Emploi, Laurent Wauquiez, qui avait vu dans ces suppressions de postes un « scandale ».

Pas surprenant, dans ce contexte, que la perception de la politique économique du gouvernement se dégrade un peu plus : 62 % des personnes interrogées par BVA la considèrent désormais comme « mauvaise » (+ 2 points), alors qu'elles sont 34 % (+ 1 point) à la juger « bonne ». Les plans de licenciements étant appelés à se multiplier dans les mois à venir, « les choses, prévient Gaël Sliman, peuvent encore se détériorer. »

 

Repost 0
Published by jean schepman - dans la faillite du libéralisme
commenter cet article
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 23:49
Je représente l'Agence de l'Eau Artois Picardie en tant que Président de la commission relations internationales au Forum Mondial de l'Eau cette semaine, une organisation exceptionnelle pour un enjeu majeur, l'avenir de la ressource en Eau sur l'Ensemble de la Planète.

Bien évidemment je profiterai églament des différents débats afin d'aborder la spécificité de notre territoire des polders, car l'Eau est bien sur nécessaire pour la vie, mais elle peut devenir l'ennemi si rien n'est engagé pour s'en protéger. Je recueillerai les différents témoignages et expériences qui seront présentées.

Des photos agrémenteront prochainement ce message.

EN tout cas aujourd'hui il y avait plus de 15000 personnes réunies dans un même but, protéger, préserver et se protéger de l'EAU.
link


 
Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 18:57

La droite se divise sur le bouclier fiscal

 

Pierre Méhaignerie va déposer un amendement pour taxer davantage «les revenus supérieurs à 300.000 euros». «Le bouclier fiscal est un principe sur lequel nous n’entendons pas transiger», répond Frédéric Lefebvre, porte-parole de l'UMP.

 

Le bouclier fiscal sera-t-il les 35 heures de Sarkozy ? Soit une réforme combattue depuis le début par l’opposition que même des membres de la majorité viennent à remettre en cause. Car à droite, le bouclier fiscal qui plafonne l'impôt à 50% des revenus est aujourd’hui loin de faire l’unanimité.

Qu’importe. L’UMP – autant dire Sarkozy – ne veut rien savoir. Frédéric Lefebvre, porte-voix du Président et porte-parole du parti majoritaire, est très clair : «Le bouclier fiscal est un principe sur lequel nous n’entendons pas transiger», a-t-il dit ce matin, la proposition de Pierre Méhaignerie revenant à un «aménagement du bouclier fiscal», selon lui.

«Il n’est pas question pour nous de nous lancer dans des mesures qui seraient anti-économiques, qui iraient à contresens de ce dont notre pays a besoin aujourd’hui», justifie Frédéric Lefebvre. Ne voulant pas désigner des «boucs émissaires de la crise», il souligne que le bouclier fiscal a permis «environ 15% de baisse des expatriations» de contribuables redevables de l’ISF et «9%» de retour.

1 ou 2% des Français concernés

Cette mise au point de Frédéric Lefebvre fait suite aux propos de Pierre Méhaignerie de ce matin. Le président UMP de la commission des Affaires sociales de l'Assemblée a de nouveau réclamé, dans un entretien au Parisien/Aujourd'hui en France, une participation financière «des très hauts revenus à l'effort national», pour faire face à la récession. «En période de crise hors du commun, la solidarité des hauts revenus doit jouer. On peut imaginer une contribution exceptionnelle portant sur les revenus supérieurs à 300.000 euros par an», explique-t-il, soit 1 ou 2% des Français. Une idée inspirée de la décision de Barack Obama de taxer exceptionnellement les revenus supérieurs à 500.000 dollars par an. Pierre Méhaignerie défendra un amendement mercredi en ce sens, lors de l’examen du collectif budgétaire.

Le député évoque «une durée déterminée de deux ans» pour cette contribution qui «viserait à financer le fond d'investissement social proposé par la CFDT» et «destiné à faciliter l'insertion économique des jeunes». Il indique toutefois qu'il n'est «pas favorable à une remise en cause globale de la loi Tepa» (paquet fiscal).

«Réflexions sont en cours au Sénat»

Pierre Méhaignerie bénéficie d’un soutien de poids, dans sa remise en cause du bouclier fiscal, en la personne de Gérard Larcher. Le président du Sénat a affirmé hier, lors de l'émission «Dimanche soir politique» sur France-Inter et I-Télé, que «tout doit être ouvert» sur ce débat. «Est-ce qu'on peut demander simplement à certains de faire l'effort et pas à d'autres?», s'est-il interrogé. Il assure que «des réflexions sont en cours au Sénat sur ce sujet».

«La situation n'est pas tout à fait la même qu'en juin 2007», lorsque que le bouclier fiscal a été voté, souligne Gérard Larcher. Il sous-entend donc que «pour préparer la sortie de crise», une modification du bouclier n’est pas à exclure. «Donnons-nous le temps d'examiner les conditions d'une sortie de la crise avant de nous envoyer au visage qui est pour et qui est contre», ajoute-t-il.

Une autre personnalité d’envergure à droite, Dominique de Villepin, s’était quant à lui carrément demandé, le 22 février dernier, «qu'on réexamine très sévèrement et de façon très exigeante le paquet fiscal», ainsi que les allégements de charges liées aux 35 heures. «Est-ce que (ces mesures) nous aident dans la crise?», s'était-il interrogé.

Repost 0
Published by jean schepman
commenter cet article
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 11:56

dans le cadre du débat, je vous prie de bien vouloir trouver ci dessous l'argumentaire pronant l'opposition à ce projet.
Ce texte très bien conçu pose de nombreuses questions et également apporte de remarques constructives:



Pourquoi Flamoval est-il doublement inutile?

Le projet d'incinérateur Flamnoval est aujourd'hui calé sur une capacité de 92 000 tonnes de déchets résiduels pour une population de 350 000 habitants environ. Mais ce calibrage ne tient aucunement compte des effets des politiques de réduction à la source des déchets. Ce qui est très étonnant quand on lit les conclusions du Grennelle de l'environnement qui appelle de ses voeux la généralisation de la mise en place de la tarification incitative, et la réduction du tonnage produit de 25kg par habitant pour 2012. Les expériences autrichiennes, allemandes, et plus proches de nous, dans l'Est de la France, montrent que la cible de 100 à 120 kg de déchets résiduels produits par an et par habitant n'est pas une utopie! Commençons par réduire les volumes collectés avant de parler de calibrage de l'incinérateur. Sinon qui paira le non-fonctionnement des surcapacités? Devinez donc cher contribuable! Mais surtout, avec des volumes si faibles, les capacités de tra itement de Lille et Dunkerque sont tout à fait suffisantes.
A ce titre Flamoval est inutile.

Mais avec un peu de bon sens, on comprendra que ce qui brûle dans les incinérateurs, ce sont les produits carbonés: plastiques, cartons, papiers, etc, ceux là même qui sont recyclables. Le choix doit être fait entre la valorisation matière et la valorisation énergétique. Rappelons que la France ne valorise que 21% de ces déchets alors que d'autres pays en Europe atteignent 65%!! On comprend bien le choix qui a été fait. Il faut aujourd'hui inverser la tendance et valoriser tout ce qui peut l'être. Mais au détriment du fonctionnement des incinérateurs! Sans carbone, point de fusion.
A ce second titre, Flamoval est inutile!

J'en appelle à la généralisation de la mise en place de la redevance incitative dans la Région Nord-Pas-de-Calais pour minimiser les productions de déchets résiduels, maximiser le recyclage et faire enfin payer aux administrés le juste prix de l'élimination de leurs déchets: pas plus de 50 euros par an et par personne!!!



Le débat est lancé 

Repost 0
Published by jean schepman - dans et si on en discutait
commenter cet article
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 11:46

Sarkozy archi prêt à rempiler

 

Elysée. Devant des architectes, le chef de l’Etat se souhaite dix ans pour réaliser le Grand Paris.

 

http://www.liberation.fr/politiques/0101555607-sarkozy-archi-pret-a-rempiler

 

Mais les Français n’ont peut-être envie de le revoir ! Deux années qu’il leur fait des promesses qu’il ne sait pas tenir.

 

Le chômage en grosse progression : on en sera à combien de chômeurs supplémentaires d’ici  la fin de l’année ?

 

Et les promesses sur le pouvoir d’achat ?

 

Rendez-vous le 19 mars ! On fera les comptes !

Repost 0
Published by jean schepman - dans tzarko 1er
commenter cet article
14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 01:16
Repost 0
Published by jean schepman
commenter cet article
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 14:26



J'ai participé avec plaisir hier jeudi à l'inauguration des nouveaux logements sociaux  rue st michel à Killem en présence des élus locaux et de mon ami Bernard CARTON Directeur Général de la société hlm Habitat du Nord, également Conseiller Général du Nord.

Très belle réussite, des logements de qualité réhaussant la rue principale, les locataires ravis de leus conditions d'hébergement.

Voici quelques photos de cette manifestation, merci à David DUPETIT et  à Céline KUDLASZYK

Repost 0
Published by jean schepman - dans canton d'hondschoote
commenter cet article
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 11:59
Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 09:45

 et c'est moins lourd à porter !

 

Quand la bouteille d'eau boit la tasse

 

En 2008, les ventes d'eau en bouteille auraient baissé de 7,5% en France, à 5,2 milliards de litres. L'explication serait tout autant économique qu'écologique.

 

http://www.liberation.fr/economie/0101554949-quand-la-bouteille-d-eau-boit-la-tasse

 

 

Baisse du pouvoir d'achat + conscience écologique = ventes de bouteilles d'eau en baisse. C'est la nouvelle équation à tirer de l'année passée.

 

En 2008, en France, les ventes d'eau en bouteille ont baissé de 7,5%, à 5,2 milliards de litres, selon des données du cabinet ACNielsen.

 

Dans le détail, les eaux aromatisées sont celles qui ont le plus souffert. Elles ont enregistré un effondrement de leurs ventes (-22%), tout comme les eaux plates minérales (-9,6%) et de source (-6,6%). Seules les eaux gazeuses ont limité leur recul (-1,8%).

 

En moyenne, l'eau du robinet coûte 0,003 euro le litre, selon l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), contre 14 centimes pour celle en bouteille, d'après le Syndicat des eaux de source. Soit près de 47 fois moins cher.

 

En outre, pour l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), les 5,845 milliards de bouteilles d'eau utilisées en 2006 ont généré 252.000 tonnes d'emballage en 2006. Un chiffre qui n'a peut-être pas été sans émouvoir les éco-consommateurs qui, du coup, se sont retournés vers leurs robinets.

 

La consommation domestique d'eau en bouteille n'est pas la seule à avoir souffert. Les commandes de carafes d'eau au restaurant ont sensiblement augmenté en 2008, au détriment de bouteilles d'eau minérales et de vin. Selon José-Pires Gomes, président de France Boissons, leader en France de la distribution de boissons aux CHR (cafés, hôtels et restaurants), le «taux de prise de carafe d'eau a augmenté de 15% en 2008». A méditer.

Repost 0
Published by jean schepman - dans développement durable
commenter cet article