Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 15:27

J'ai lu, cet été, un article relatif à l'analyse scientifique des conséquences de la catastrophe écologique de la marée noire provoquée par une défaillance de BP dans la Golfe du Mexique.

Il  y  était  indiqué  que  Cette  marée  noire   au-delà des répercussions directes sur la faune et la flore du secteur pouvait provoquer à une échelle bien plus importante un dérèglement manifeste du Gulfstream.

 

Dans cet article, il était question d'une vague de froid très précoce en Europe dès Novembre et bien plus grave un bouleversement thermique sur le long terme.

 

Ce qui "fait froid dans le dos" (dans cette période, c'est normal), c'est que les conclusions de ces scientifiques, souvent critiqués par les lobbies pétroliers, semblent  s'averer justes.

 

 

Voici le lien vers un autre article corroborant mes propos:

 

http://www.futurquantique.org/?p=10857

 

ou alors sur ce site:

 

http://www.newsoftomorrow.org/spip.php?article8769

 

Repost 0
Published by jean schepman - dans changements climatiques
commenter cet article
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 10:10

Après le bilan dramatique de la tempête Xynthia il ya quelques semaines, la France subit un nouveau drame météorologique dans le Var où à ce jour on dénombre hélas près de 20 morts suite à ces inondations exceptionnelles.

 

Depuis le début des intempéries, mardi après-midi, les cumuls de précipitation ont atteint souvent 150 à 250 mm, dépassant localement 380 mm, selon Météo France qui souligne que les dernières crues de cette ampleur remontent à 1827. A Draguignan, l'eau était montée de plus de 2 m mardi..

 

100 000 foyers privés d'électricité, des dégats materiels qui vont couter extremement cher aux assurances.

 

Des conséquences psychologiques incalculables pour la population qui a vu pour beaucoup toute leur vie disparaitre en quelques minutes.

 

ET DIRE QUE D'APRES CERTAINS ON ME QUALIFIE D'ALARMISTE! MAIS JE LE REVENDIQUE!

 

 

Repost 0
Published by jean schepman - dans changements climatiques
commenter cet article
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 22:35

Le Sénat constate des "déficiences" dans la gestion par la France du risque d'inondations, avec des réponses restant "lettre morte" malgré la répétition de catastrophes, dans le pré-rapport de sa mission d'information sur la tempête Xynthia

 

Alors que des intempéries et inondations ont fait mardi, selon un dernier bilan, au moins onze morts et deux disparus dans le Var, ce pré-rapport sur la tempête ayant frappé la façade Atlantique en février estime que "la France demeure peu sensible à des risques qui se reproduisent régulièrement" sur son territoire.


Urbanisation en zones sensibles

"L'urbanisation excessive dans des zones sensibles, la déficience des digues et de leur gouvernance, la complexité des dispositifs d'alerte et de prévision sont des questions débattues depuis des années, mais dont les réponses, souvent quasi-unanimes, restent lettre morte", écrivent Bruno Retailleau, sénateur non inscrit de Vendée et Alain Anziani, sénateur PS de Gironde, président et rapporteur de la mission d'information.

Ils rappellent qu'en France "l'inondation est le premier des risques de catastrophes naturelles" et qu'"elle concerne, selon l'Institut français de l'environnement, deux communes sur trois".

 

a tempête Xynthia a fait 53 morts, dont 29 dans le seul département de la Vendée, ainsi que plusieurs centaines de millions d'euros de dégâts, en frappant la façade Atlantique le 28 février.



Nouvelles zones noires

Deux nouvelles zones noires ont été définies en Charente-Maritime après une révision de leur classement initial (zones orange), à la suite du passage de la tempête Xynthia, a annoncé mardi la préfecture à La Rochelle.

Cette annonce a été faite après une réunion entre le préfet et les maires de Châtelaillon-Plage, Yves et Fouras, Jean-Louis Léonard, Didier Roblin et Sylvie Marcilly.

 

En ce qui concerne le quartier des Boucholeurs, à cheval sur les communes d'Yves et Châtelaillon-Plage, "un périmètre de solidarité d'une profondeur de 50 m est établi sur le front de mer, où se trouvent 111 constructions, dont 107 habitations", annonce un communiqué de la préfecture.

 

Pour la Pointe de la Fumée à Fouras, 107 habitations sont concernées.

 

Les autorités ont requalifié en "zones de solidarité" les zones noires dans lesquelles il sera impossible de résider.

"Les propriétaires de ces habitations vont se voir ouvrir immédiatement le droit à l'acquisition à l'amiable par l'Etat de leur bien, à la valeur d'achat avant la tempête", précise le texte.

 

Dans le cas contraire, les propriétaires verront la situation de leur bien réexaminée dans le cadre de la préparation de la procédure d'utilité publique.

 
"On nous a baladés"

"Au terme d'une analyse de chaque parcelle et d'une procédure contradictoire, ce réexamen mènera à une décision du juge statuant sur le devenir de ces parcelles", précise le communiqué.

 

Aux Boucholeurs, la définition du nouveau périmètre "est liée à la mise en place d'un ouvrage de protection contre le risque de submersion dont la maîtrise d'ouvrage et les détails devront être arrêtés pour la fin 2010".

 

"Les habitations protégées par ce dispositif, ainsi que celles qui étaient identifiées en zone jaune (360 aux Boucholeurs et 130 à Fouras, NDLR), seront soumises à des prescriptions de sécurité, collectives et individuelles", précise le communiqué.

 

"C'est une bouffonnerie, c'est scandaleux, on nous a baladés !", a réagi Jean-Louis Léonard, député-maire UMP de Châtelaillon.

 

"On entre en résistance, je n'appliquerai rien de tout ça et je déconseille aux gens de quitter leur maison. Mais on ne pourra pas empêcher les gens de vendre parce qu'ils vont les appâter, c'est de la gabegie et je pèse mes mots", a-t-il poursuivi.

 

"En deux mois il ne s'est rien passé, leur pseudo expertise c'est bidon, c'est basé sur l'avis d'un expert qui ne connaît strictement rien à la défense des côtes", a affirmé Jean-Louis Léonard, qui "en appelle au Premier ministre".

Repost 0
Published by jean schepman - dans changements climatiques
commenter cet article
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 15:50
l'Audomarois bientôt submergé ?

C'est le scénario de l'apocalypse dans le Nord-Pas-de-Calais. Si les prévisions des spécialistes du climat se réalisent, le triangle Saint-Omer-Dunkerque-­Calais court « un risque moyen » de submersion à l'horizon 2050, selon une étude commandée en juin 2007 par la direction de l'environnement (ex-Diren). Pas de tsunami à l'horizon, mais une lente reconquête par les eaux dans le sillage du réchauffement climatique.

Dans ce contexte, l'inondation subie il y a dix jours dans l'Audomarois sonnait comme un sérieux avertissement. « La semaine dernière, avec la pluie nous avions 70 cm d'eau en trop sur 4 000 hectares, et encore nous n'avions pas de vents portants ni de grande marée, explique Luc Barbier, du parc des Caps et Marais d'Opale. Si un jour les trois se combinent... » Une hypothèse qui donne des sueurs froides à Jean Schepman, vice-président (PS) du Conseil général du Nord en charge de l'environnement. Lui pense aux « Wateringues », ce système de canaux qui évacue les eaux vers la mer : « Ça marche moins bien si la mer est plus haute. Les Néerlandais travaillent déjà sur une montée de 50 cm ! Moi, ça fait juste un an qu'on ne me rit plus au nez quand je parle de l'entretien des Wateringues. »

Actuellement, la capacité de pompage de l'eau sur le secteur atteint 120 m3 par seconde, ce qui est insuffisant. Mais plus personne ne veut payer. L'Etat invoque une loi de 1807 qui rend les riverains responsables de la protection contre les inondations. « Le risque est que si l'eau revient souvent, les gens s'en iront », poursuit Jean Schepman. Mais c'est là que le bât blesse. Avec 657 habitants au km2, le littoral nordiste est le deuxième plus dense de France. Les Wateringues hébergent 430 000 habitants, un tiers de plus en trente ans. Europe Ecologie en a fait l'un de ses thèmes de campagne en demandant le classement du secteur en zone inondable. Pas sûr que la proposition récolte des voix. W

Olivier Aballain
Repost 0
Published by jean schepman - dans changements climatiques
commenter cet article
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 15:13

ENVIRONNEMENT - Ce sont les conclusions des chercheurs spécialisés sur l'Antarctique...


Plus 1,4 mètres d'ici à 2100: le niveau des eaux montera-t-il deux fois plus que prévu? C'est en tout cas les conclusions d'une étude du comité scientifique sur la recherche Antarctique si la température augmente de 4°C comme prévu. Autant dire que l'on ferait une croix sur les Maldives ou bien les îles Tuvalu. Londres, New-York, ou Shanghai devraient du coup dépenser des millions dans la construction d'infrastructures pour se protéger.

Des prévisions largement supérieures à celles du Groupement international d'études sur le climat (
Giec), qui prévoyait une hausse de 59 cm du niveau des eaux. Selon le comité, les prévisions du Giec, faites en 2007, ont sous-estimé l'impact de la fonte des glaces de l'Antarctique.

Selon le comité, même une hausse de température limitée à 2°C - un des objectifs de Copenhague - provoquerait une hausse du niveau de la mer de l'ordre de 50 cm, soit plus du double de ce qui était prévu.

Avec une hausse d'un mètre seulement, côté Français, la côte du Nord-Pas-de-Calais serait dans un drôle d'état, notamment les villes de Dunkerque ou Calais, si l'on en croit le simulateur
http://flood.firetree.net/


Le simulateur est particulièrement inquiétant mais réaliste

Repost 0
Published by jean schepman - dans changements climatiques
commenter cet article
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 09:35

Lu dans la Voix du Nord:

Hier après-midi, entre Guînes et Licques, les premiers signes d'inondations qui laissent craindre le pire.

Il est 15 h 30. À la caserne des sapeurs-pompiers d'Ardres, les premiers appels : inondation de cave à Bonningue-les-Ardres, Licques, Clerques ... « Nous avons doublé la garde », confirme le major Bruno Schacht. « Nous venons d'effectuer une reconnaissance de la Hem, on peut craindre le pire... » Les champs n'en peuvent plus. Depuis dix jours qu'il pleut sans cesse, les terrains regorgent d'eau. ...

 

D'Hames-Boucres à Licques en passant par le Marais-de-Guînes, Guînes et Ardres, tous les ruisseaux sont pleins, le canal est à saturation, la Hem est prête à quitter son lit et des torrents de boue se déversent sur les routes.

Les premiers signes d'alerte ont été recensés hier en début d'après-midi. À Clerques, tout d'abord, où un gîte et un hôtel réceptionnent l'eau qui déborde des terres avoisinantes. Puis à Licques, ensuite, où au niveau du Breuil la circulation est interdite. « Le niveau d'eau dépasse le pont, par sécurité, on évite de passer sur cet axe », confie Aliette Polaert, la maire. Même situation en centre-ville où face à la supérette, deux barrières empêchent les automobilistes de se rendre vers l'école.

Dans la commune voisine d'Herbinghen, l'eau coule à flots devant la mairie. Le premier magistrat est venu pour la sortie des 14 écoliers. Certains d'entre eux sont portés au-dessus du courant haut d'une trentaine de centimètres par les employés communaux afin de les monter dans la voiture des parents garés en face. À quelques mètres de là, le Sanghen déborde.

Et partout, la même crainte. Le même spectre : l'été 2006 et les importantes inondations que personne n'avait vu venir. « À l'époque, les terrains étaient secs et une pluie soudaine avait surpris tout le monde. Mais là, on voit le niveau d'eau monter de minute en minute... » relate un Licquois qui a déjà barricadé l'intérieur de sa maison.

Les sapeurs-pompiers d'Ardres sont, hier soir, sortis une douzaine de fois. Le niveau de l'eau descendait... entre deux averses

Repost 0
Published by jean schepman - dans changements climatiques
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 15:46

J'ai été interviewé mardi dernier à la Station de Pompage de Tixier par une journaliste de la Chaine Régionale WEO afin d'aborder la problématique des Wateringues et des conséquences du changement climatique pour notre territoire.

Vous pouvez revoir cette entretien en cliquant sur le lien suivant

http://www.weo.fr/fr/Emissions/Ca-nous-parle/CNP-du-21-10-09

Merci de me donner vos avis et impressions.

Repost 0
Published by jean schepman - dans changements climatiques
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 14:48

Var : des dizaines d'automobilistes piégés par les eaux

 
 

Des trombes d'eau se sont abattues jeudi dès la fin de l'après-midi et jusque tard dans la soirée sur le golfe de Saint-Tropez, dans l'est du , placé par Météo en vigilance orange. Ce qui a provoqué d'importantes inondations. Une cinquantaine de personnes ont été mises en sécurité, essentiellement des automobilistes en difficulté sur les routes inondée.

Pris au piège, ils ont été secourus par les pompiers et herbergés dans les salles des fêtes de Grimaud et de Cogolin.

 

Des maisons entourées par les eaux

«Après les précipitations de la fin de l'après-midi, de grosses averses vers 22h30 ont gonflé les d'eau du Préconil à Sainte-Maxime et de La Giscle à Cogolin qui ont provoqué des inondations», a indiqué le sous-préfet du Var, Simon Babre. Une cellule de crise a été activée. Les sapeurs-pompiers ont «multiplié les secours avec des canots pour assister des personnes dont les maisons étaient entourées par les eaux», selon la même source. Vers 23h30, plus de 80 interventions étaient en cours.

Repost 0
Published by jean schepman - dans changements climatiques
commenter cet article
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 16:02
J'ai été ce mardi matin interviewé par une journaliste de Radio France International au sujet d'un dossier qui me tient à coeur, à savoir la question du réchauffement climatique et les conséquences quant à la montée inexorable du niveau de la mer.

L'émission sera diffusée ce jeudi 10 septembre à 11h sur Radio France International (que vous pouvez écouter par le biais de votre transistor mais également sur le net) en cliquant sur le lien suivant

http://www.rfi.fr/radiofr/editions/108/edition_482_20090903.asp


J'attends vos réactions concernant cette émission qui démontre l'enjeu mondial de la protection de nos territoires en particulier celui qui nous est cher : le polder de flandre maritime.

Repost 0
Published by jean schepman - dans changements climatiques
commenter cet article
3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 00:05

L’acidification des océans, phénomène inquiétant

   
La combustion excessive des énergies fossiles ne fait pas que provoquer le réchauffement prématuré de la planète, il entraine un nombre excessif d’effets dévastateurs sur le climat. Entre autres, cela provoque l’acidification des océans. Vous avez probablement déjà entendu ce terme auparavant, mais que signifie-t-il vraiment ? Vous retrouverez ici une explication de ce phénomène, des effets néfastes causés par ce dernier, ainsi que des liens faits avec des auteurs qui ont développé une pensée s’appliquant à ce phénomène.

Tout d’abord, il est bon de se renseigner sur le rôle que joue le CO2 puisqu’il est le principal élément responsable de l’acidification des océans. Après avoir été rejeté, le CO2 est absorbé par 3 ressources. En premier lieu, il y a une partie qui reste dans l’atmosphère. Ensuite, les plantes terrestres en absorbent une partie puis finalement ce sont les océans qui s’occupent de tout ce qu’il reste. Il y a donc plus de carbone dans l’océan que dans l’atmosphère puisque le CO2 est très soluble et que l’océan est plus vaste en nombre de molécules que l’atmosphère. Pour vous situer avec des chiffres, l’océan compte déjà 37 000 milliards de tonnes de carbone tandis ce que l’atmosphère en compte 800 milliards. De plus, chaque jour, 25 millions de tonnes de carbone se rajoutent aux nombres précédents. C’est donc cela qui provoque l’acidification des mers qui est en fait la diminution progressive du pH des océans.

   L’acidification des océans touche des zones importantes pour l’homme telle la pêche, le tourisme et d’autres activités économiques. Lorsque l’océan devient plus acide, la concentration de nutriments est affectée, car elle y est directement reliée. À l’extrême, ce phénomène affecte et risque de détruire toute la chaine écologique marine. Les nutriments (carbonate de calcium) servent à la formation des coquilles des mollusques tels que les moules, aux squelettes des échinodermes (oursins ou étoile de mer) ainsi qu’à la formation d’organismes unicellulaires tels que les planctons qui sont la base de la chaine alimentaire marine.  Des expériences ont démontré que les squelettes de ces organismes étaient déjà retrouvés régulièrement incomplets et que le taux de mortalité avait récemment augmenté… Imaginez en 2050, lorsque le taux de carbones atmosphériques aura doublé ! À ce moment, les squelettes externes de certains organismes marins commenceront à se dissoudre et ne pourront se reformer… Finalement, les coraux seront les premiers à se dissoudre puisqu’ils sont principalement constitués de carbonate de calcium. Les coraux ne pourront donc plus servir d’habitat aux anguilles, crabes, poissons hauturiers et à plusieurs autres. De plus, ils ont déjà perdu 20% de leur superficie.

La plupart des récifs auront disparu d’ici 2020 si le rythme du réchauffement de l’océan continu ainsi.  Si j’ajoute les propos de deux auteurs, ce seront ceux de Thoreau et de Jonas. Je crois qu’il serait bon de se rappeler le point de vue que Kant a défendu tout au long de sa vie qui porte sur l’univers alibilité. Cette pensée veut que chacun de nous se demande s’il aimerait vivre dans une telle ou telle situation. Je ne crois pas que Thoreau resterait muet face à ce changement qui est en train de se produire, car ce n’est pas agréable pour plusieurs êtres humains. Ceux qui habitent les iles qui seront dépourvues de la protection des récifs coralliens ou pour les personnes qui vivent de la pêche ou du tourisme n’apprécient surement pas le fait que nous ne faisons rien pour stopper l’acidification des océans et même que nous contribuons à la propagation toujours plus rapide du phénomène.  Finalement, Jonas dans la même suite d’idée, croyait plus que tout en l’habitabilité de la planète. Il était très important pour lui de penser à notre planète avant de faire tout geste.

Avant de faire quelque chose, il fallait selon lui, se demander si ça n’allait pas nuire à l’habitabilité à long terme de la terre. Si on se place dans son état d’esprit, il n’est vraiment pas sain de mener les vies que nous menons, car nos modes de vie sont très destructifs pour la planète. Nous sommes pratiquement les seuls responsables de l’acidification des océans et nous ne faisons aucunement attention à nos mauvaises habitudes, même si nous en sommes conscients. Je suis donc persuadée que si ces deux philosophes étaient toujours vivants, ils essaieraient de faire changer les choses, car ce que nous sommes en train d’imposer à la faune marine est tout simplement immoral.   Je crois qu’il serait plus que temps que nous nous ouvrions les yeux sur ce que nous sommes en train de faire à notre planète. Les océans constituent plus de 50 % de la planète et nous les détruisons sans remords.

Maintenant que vous êtes légèrement plus renseigné sur ce phénomène, j’espère bien que vos habitudes de vies changeront ne serais-ce que légèrement, de manière à ralentir ce grave phénomène qui est en train de se produire. Il ne faut pas seulement se sentir mal de laisser réchauffer son auto 15 minutes avant de l’utiliser, 3 fois par jour en hiver, surtout lorsque l’on se renseigne et que l’on sait que ce n’est pas vrai que c’est meilleure pour nos voitures... Il serait donc bon de diminuer radicalement vos émissions de CO2, cessez de déboiser le peu de végétaux qu’il nous reste encore et d’en replanter. Plusieurs solutions existent pourtant. Saviez-vous qu’en plantant 12 arbres fruitiers par personne, nous pourrions ralentir l’acidification des océans qui est déjà très avancée et nourrir ceux qui ont faim? Est-ce vraiment si impossible à réaliser?            http://www2.cnrs.fr/presse/communique/755.htmWikipédia, l'encyclopédie libre, rechercher acidification des océanshttp://www.decroissance.info/Acidification-des-oceans    

 

Repost 0
Published by jean schepman - dans changements climatiques
commenter cet article