Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 15:55

Partager cet article

Repost0
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 15:46

3





Partager cet article

Repost0
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 15:45

Partager cet article

Repost0
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 15:44


Partager cet article

Repost0
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 15:43


Partager cet article

Repost0
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 12:53
Je participe ce jeudi après midi à une réunion du bureau du Comité Stratégique Bâtiment et Energie du Grenelle de  l'Environnement  à Paris de 14h à  17h30.


Nous examinerons cette après midi les indicateurs à mettre en place pour le tableau de bord des futures actions à valoriser du Grenelle de l'Environnement

Partager cet article

Repost0
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 11:00

Pour la première fois depuis 14 ans, les Français ont changé leur perception du prix de l'eau du robinet, et n'en «ont plus une opinion aussi négative», selon la 14e édition du baromètre du Centre d'information sur l'eau (CIeau) et de l'institut de sondage TNS Sofres. Ils ne sont «plus que» 53% (- 7 points) à la trouver «plutôt chère», contre 37% (+ 8 points) à la trouver moins chère.

 

Pour la troisième année consécutive, les Français sont plus nombreux à déclarer consommer de l'eau du robinet que de l'eau plate en bouteille. 71% déclarent en consommer au moins une fois par semaine (+ 4 points), et 54% plusieurs fois par jour (+ 2 points). En revanche, 52% boivent au moins une fois par semaine de l'eau plate en bouteille (- 4 points) et 33% (- 7 points) «plusieurs fois par jour».

 

85% des Français continuent aussi de faire confiance à l'eau du robinet. Une proportion constante depuis 2006, selon le baromètre. 77% sont satisfaits de sa qualité. Seuls 13% utilisent des carafes filtrantes.

 

Si 99% de la population pensent qu'il est fondamental de préserver l'eau pour les générations futures, ils sont moins nombreux que l'an passé (58%, - 2 points) à craindre un éventuel manque d'eau à l'avenir.

Partager cet article

Repost0
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 00:00

 

Les chauffe-eau, réfrigérateurs, téléviseurs et autres appareils domestiques produisent 50 % de toutes les émissions de gaz carbonique de l’Europe !

Juste en fixant des normes d’efficacité énergétique élevées, l’Europe pourrait atteindre la moitié des cibles de réduction des émissions qu’elle s’est fixées d’ici 2020 tout en combattant les changements climatiques. De plus, ceci nous ferait tous économiser de l’argent sur notre facture d’électricité !

À l’abri des regards du public, les décideurs de l’UE vont bientôt s’entendre sur de nouvelles normes. Mais certains intérêts industriels exercent de fortes pressions pour que ces normes soient moins strictes que prévu. Un signal fort du public pourrait faire reculer les lobbys de l’industrie, mais le temps avance. Signez la pétition ci-dessous, elle sera remise cette semaine aux décideurs de l’UE à Bruxelles :

Signez la pétition ci-dessous !

http://www.avaaz.org/fr/refrigerator_revolution_video/?cl=193156343&v=2954

 

Cette semaine, les décideurs européens vont s’entendre sur des normes d’efficacité énergétique pour les réfrigérateurs, les téléviseurs et autres appareils domestiques. Des normes strictes pourraient réduire drastiquement la pollution atmosphérique de l’Europe, mais des lobbys industriels exercent des pressions pour rendre ces normes moins strictes.

Partager cet article

Repost0
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 08:53
et pourtant j'y ai cru et j'y ai donné beaucoup de temps et d'énergie !

Sarkozy l’anti-Al Gore (Score : 1)
par Yves actif 02 Mar 2009

(Profil Utilisateur | Envoyer un message) http://http://
Annoncées à grand renfort de tapage médiatique, les mesures entérinées par le Grenelle de l’Environnement ne sont toujours pas votées. Pire, le plan de relance de Sarkozy, c’est tout simplement de l’anti-Al Gore.

Comme nous le rappelle Le Canard enchaîné dans son édition du 25 février : Sarkozy avait conclu le Grenelle en s’autocongratulant, comme d’hab’ : la France allait donner des leçons d’écologie à la terre entière. C’était le 25 octobre 2007, il y a un an et demi. Il avait pour l’occasion invité Al Gore, l’ex-vice-président américain, qui parcourt désormais la planète pour alerter sur les dangers du réchauffement climatique. Sarkozy déclara alors vouloir «reprendre le flambeau du combat d’Al Gore».

Depuis, poursuit Le Canard, on vient d’avoir des nouvelles d’Al Gore (…) : Il prône une «croissance verte» (…) et affirme : «Continuer à injecter des milliards de dollars dans des infrastructures qui reposent sur le carbone et en subventions pour les industries qui reposent sur les combustibles fossiles reviendrait à commettre la même erreur qu’avec les subprimes».
Or en quoi consistent les «1.000 chantiers» du fameux plan de relance sarkozyste ? Pour beaucoup, il s’agit de routes et autoroutes. Et à qui Sarkozy a-t-il donné du bel argent public, en plus des banques ? En priorité aux fabricants de bagnoles Renault et PSA, lesquels ont reçu 6 milliards. Bref, si Sarko reprend le flambeau d’Al Gore, c’est pour mieux l’éteindre, ironise Le Canard.

Pour notre part, nous n’avons pas attendu pour affirmer que Nicolas Sarkozy fait de l’anti-Al Gore et de l’anti-Hulot par la même occasion. Ainsi, le 2 juillet 2008, nous écrivions : «Hulot l’a écrit, Sarko fait le contraire» et, encore plus tôt, le 8 janvier 2007 : «La signature du Pacte écologique est une fumisterie !».

Sarko-SuperÉcolo, nous n’y avons jamais cru. Pas plus qu’à Sarko-Sauveur-de-la-planète ! Ce président sans idée est juste bon à piquer celles des autres mais avec un sérieux temps de retard. Avant la crise, ses maîtres à penser n’étaient-ils pas les chantres de l’ultralibéralisme des années 80, Ronald Reagan et Margaret Thatcher ?

Il faudra donc attendre 20 ans avant que Sarko s’inspire des propositions d’Al Gore et de Hulot.

Source : Rénovation-démocratique.org


Partager cet article

Repost0
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 10:04

L’État accorde d’importantes hausses de tarifs à la SNCF

Le 13 janvier 2009, les tarifs des TGV augmentent de 3,5 % en moyenne. Le ministère des transports a exaucé les vœux de la SNCF : elle pourra répercuter le coût de ses investissements sur celui des billets… au grand dam des voyageurs.

http://www.60millions-mag.com/actualites/archives/l_etat_accorde_d_importantes_hausses_de_tarifs_a_la_sncf

Le 13 janvier, les tarifs des trains à grande vitesse (TGV) de la SNCF augmentent de 3,5 % en moyenne. Avant d’accorder une revalorisation à l’entreprise publique, le ministère des transports prend notamment en compte le taux d’inflation et les besoins de l’exploitation ferroviaire.

Pour 2009, le premier critère n’a manifestement pas pesé lourd face au second. Les prix ont en effet ralenti fin 2008 (+ 1,6 % sur un an en novembre). Selon l’Insee, le taux d’inflation de 3,5 % correspond au niveau de juillet 2008 par rapport à juillet 2007.

Trains neufs, rames modernisées et rénovées

La SNCF ne s’en cache pas : elle va répercuter sur les usagers le coût de ses nouveaux investissements TGV, d’un montant de 740 millions d’euros en 2009 pour l’achat de matériels roulants neufs, la modernisation et la rénovation de rames existantes.

Pourtant, dans un contexte de baisse du pouvoir d’achat et de manque permanent de transparence des tarifs, cette hausse fait grincer des dents les associations d’usagers. La Fnaut – leur fédération nationale – demande un audit au ministère des transports pour vérifier que les quotas de places à tarif réduit n’ont pas baissé et que le nombre de TGV circulant en heure de pointe n’a pas augmenté.

Gel des prix sur les cartes de réduction

La SNCF se défend en annonçant des compensations : «En 2009, nous gelons les prix des cartes de réduction (12-25, Enfant +, Escapades, Senior) et ceux des Prem’s (billets préférentiels réservés à l’avance). Nous mettrons aussi en place la carte “Enfant famille” pour les familles modestes ayant un ou deux enfants mineurs.» Valable trois ans, cette dernière devrait offrir une réduction «pouvant aller jusqu’à 50 % avec 25 % garantis». Les caisses d’allocations familiales (CAF) en établiront les conditions d’attribution.

Hausses pour les Corail, Téoz et TER en juillet

Désormais, un Paris-Bordeaux coûtera 68,50 €, au lieu de 66,20 €, pour un billet standard en seconde classe et période normale. Un Paris-Aix-en-Provence en période de pointe reviendra à 99 € contre 95,70 €. L’édition 2009 des guides tarifaires créés à l’automne 2008 (donnant des fourchettes de prix par catégorie de places) devrait paraître fin janvier. Quant aux prix des trains Corail classiques, des Téoz et des TER, ils augmenteront, comme chaque année, en juillet.

Partager cet article

Repost0