Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 01:10

Ne nous laissons pas influencer par les médias et restons confiants en nos valeurs !
Un Français sur deux juge «possible» qu’un candidat de gauche batte  Sarkozy en 2012, 36% étant d’un avis contraire, selon un sondage CSA publié samedi par Le Parisien-Aujourd’hui en France.

Selon cette enquête réalisée avant l’ouverture de l’université d’été du PS, 50% des personnes interrogées jugent cette victoire possible, face à 36% qui répondent que ce n’est «pas possible».

Le taux de ceux qui pensent possible une victoire à gauche est beaucoup plus élevé parmi les sympathisants de gauche (67%) et du MoDem (56%).

Mais il n’est que de 32% parmi les sympathisants de droite, dont 61% jugent pas possible que  Sarkozy soit battu par un candidat de gauche à la prochaine présidentielle.

(Sondage CSA réalisé les 26 et 27 août par téléphone auprès de 1.006 personnes de 18 ans et plus. Méthode des quotas. Notice complète disponible auprès de la commission nationale des sondages).

(Source AFP)

Repost 0
Published by jean schepman - dans on bouge enfin
commenter cet article
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 18:50
Ensemble, nous avons obtenu que l'Etat rétablisse son engagement et sa responsabilité nationale pour l'information, l'éducation à la sexualité pour toutes et tous.

L'Etat s’est engagé à rétablir les crédits sur au moins trois ans permettant le financement de l'ensemble des EICCF.

 

Très vite, le travail avec les services de l'Etat devrait débuter sur une clarification mais aussi rendre visibles aux yeux de l’opinion, des partenaires sociaux et des décideurs, ces missions d'accueil, d'information, d'éducation à la sexualité et à la vie de couple que réalisent les EICCF sur le terrain. L'Etat devrait ainsi assurer la promotion de ces missions auprès de l'opinion publique.

 

Ce travail devra prendre en compte les besoins de la population dans ces domaines pour que les futurs moyens des EICCF soient en adéquation avec ces besoins dés 2010 et 2011

 

Merci aux plus de 141.000 signataires de la pétition en ligne et sur papier dont la présence à nos cotés a été déterminante.

 

Nous avons fermé le 13 mars cette pétition lancée le 29 janvier mais l'aide et le soutien de toutes et tous dans la phase qui s'ouvre sont tout aussi déterminants.

 

Nos associations départementales du Planning Familial en ont besoin, n'hésitez pas à prendre contact avec elles et à nous soutenir.

 

Merci encore à toutes et tous et à très bientôt

Le Planning Familial

Repost 0
Published by jean schepman - dans on bouge enfin
commenter cet article
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 18:08

Pétition du Planning Familial


 

 

Aux côtés du Planning Familial,
défendons le droit à l'information,
à l'éducation, à la sexualité,
pour toutes et pour tous.





SIGNER LA PETITION -   VOIR LES SIGNATAIRES


 

En diminuant de 42 % dans la Loi de Finances 2009 le montant affecté au conseil conjugal et familial, l’Etat programme à très court terme la suppression totale des actions d’information, d’éducation et de prévention dans les domaines de la sexualité et de la vie de couple et affective.
Par cette décision, l’Etat montre sa volonté d’abandonner les missions qui sont les siennes quant à l’accueil, l’information et la prévention concernant la contraception, la fécondité, la sexualité. Il se désengage, par là, de la préparation des jeunes à la sexualité, à leur vie de couple et à la fonction parentale. Il marque son désintérêt pour les pratiques d’accueil et de conseil, qu’elles soient mises en oeuvre lors d’activités collectives ou d’entretiens individuels.

Ces missions d’utilité publique sont donc très clairement menacées par la baisse des financements, déjà largement insuffisants, alors que la Loi Neuwirth a clairement affirmé le rôle essentiel joué par les associations aux côtés de l’Etat.

Pourtant, dans une société où les relations filles-garçons sont de plus en plus marquées par la violence, où les campagnes nationales de prévention et d’information ont besoin des relais de terrain pour être efficaces, ces missions définies par la loi, plus que jamais, sont primordiales !

450.000 personnes bénéficient chaque année des actions du Planning Familial dans ses 70 associations départementales de Métropole et des DOM. La conséquence de cette brutale démission de l’Etat est la fermeture programmée d’un grand nombre de ces lieux d’accueil individuels et collectifs.


L’Etat doit assurer sa responsabilité nationale pour l’information, l’éducation à la sexualité, et la prévention pour toutes et tous conformément à l’article 1 de la Loi 73-639 du 11 juillet 73.

L’Etat ne doit pas supprimer les lieux d’écoute et de parole, mais les développer.

L’Etat ne doit pas supprimer les interventions collectives, mais les développer.

L’Etat doit donner aux associations qui assurent ces missions, les moyens aujourd’hui nécessaires, pour le développement de leurs activités et de leurs interventions.

 


Tous ces acquis sont récents, ces droits sont fragiles,
Nous avons lutté pour les obtenir,
luttons ensemble pour les défendre !

Vous souhaitez soutenir Le Planning Familial, signez la pétition.

 

 



SIGNER LA PETITION  -   VOIR LES SIGNATAIRES


Repost 0
Published by jean schepman - dans on bouge enfin
commenter cet article
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 22:54
Mobilisation: Service maximumPar V. V. (avec Reuters)
>> Quelque 2,5 millions de personnes, selon la CGT, ont défilé jeudi en France pour demander des mesures pour le pouvoir d'achat et l'emploi. Un succès pour les syndicats, malgré une faible participation aux grèves dans les entreprises privées comme publiques. Nicolas Sarkozy a jugé l'inquiétude exprimée "légitime" et a prévu de rencontrer les partenaires sociaux en février pour "faire le point".

Une mobilisation d'une rare ampleur, d'un niveau comparable à la manifestation le 28 mars 2006 contre le "contrat première embauche" (CPE) en 2006 (1 à 2,6 millions de manifestants), voire à celles de l'automne 1995. Pour les syndicats, c'est du jamais vu depuis au moins vingt ans. Leur pari est gagné, malgré une participation mitigée aux grèves. Mais dans les cortèges, où l'on demandait des mesures pour le pouvoir d'achat et l'emploi, les chiffres sont impressionnants. Selon la CGT, ce sont quelque 2,5 millions de personnes qui ont battu le pavé au cours de cette journée d'action intersyndicale jeudi après-midi. A Paris, les estimations ne sont pas très claires. Pour les forces de l'ordre, seulement 65 000 ont défilé de la place de la Bastille à la celle de l'Opéra. Un chiffre "tout à fait miraculeux", selon la CGT, qui a dénombré de son côté 300 000 participants.

C'est surtout en province que les cortèges étaient les plus fournis: 24 000 manifestants à Marseille selon la police, 300 000 d'après la CGT et FO; 56 000 à 90 000 à Toulouse; 20 000 à 53 000 à Lyon; 34 000 à 80 000 à Bordeaux; 25 000 à 50 000 à Rennes; 30 000 à 40 000 à Nantes. Côté
Repost 0
Published by jean schepman - dans on bouge enfin
commenter cet article
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 23:41
34000 signatures déja ...
tous les noms y sont !!!
mais certains d'entre vous point encore !
allez un effort !
merci
jean
Repost 0
Published by jean schepman - dans on bouge enfin
commenter cet article
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 18:36
je l'ai  signé ! (google : pétition appel des appels  ) 

«L’Appel des appels»

326 réactions

 

(DR)

«Nous, professionnels du soin, du travail social, de l’éducation, de la justice, de l’information et de la culture, attirons l’attention des pouvoirs publics et de l’opinion sur les conséquences sociales désastreuses des réformes hâtivement mises en place ces derniers temps. A l’Université, à l’école, dans les services de soins et de travail social, dans les milieux de la justice, de l’information et de la culture, la souffrance sociale ne cesse de s’accroître. Elle compromet nos métiers et nos missions. Au nom d’une idéologie de "l’homme économique", le pouvoir défait et recompose nos métiers et nos missions en exposant toujours plus les professionnels et les usagers aux lois "naturelles" du marché. Cette idéologie s’est révélée catastrophique dans le milieu même des affaires dont elle est issue. Nous, professionnels du soin, du travail social, de l’éducation, de la justice, de l’information et de la culture, refusons qu’une telle idéologie mette maintenant en "faillite" le soin, le travail social, l’éducation, la justice, l’information et la culture. Nous appelons à une Coordination nationale de tous ceux qui refusent cette fatalité à se retrouver le 31 janvier 2009 à Paris.»

Repost 0
Published by jean schepman - dans on bouge enfin
commenter cet article