Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 11:18

CONTRAT D’UTILITE SOCIALE PROPOSEE PAR L’UMP

 

L'UMP propose "un contrat d'utilité sociale" contraignant pour certains allocataires du Revenu de Solidarité Active (RSA) a indiqué mardi 7 juin son secrétaire général adjoint, Marc-Philippe DAUBRESSE. Il s’agirait d’obliger les allocataires du R.S.A. à travailler 5 ou 10 heures par semaine rémunérées au SMIC.

 

Un mois après les propos de Laurent WAUQUIEZ pour qui le R.S.A encourage « l’assistanat, cancer de la société », les dérives populistes du parti de la majorité se confirment.

Une mesure injuste contraignante et illégale  

Percevoir le R.S.A. n’est pas un avantage. C’est un droit financé par la solidarité. Il doit permettre aux plus précaires de sortir de la pauvreté. Il est un complément de revenu pour des foyers dont le salaire est trop faible. Il est le seul revenu des chômeurs en fin de droit. Les personnes les plus en difficultés ont le droit à un R.S.A. « socle » de 466.99 euros par mois. Difficile de parler de privilèges…

Le R.S.A. a pour autre objectif de permettre la réinsertion dans l’emploi. Il s’adresse à un public en difficulté qui subit des contraintes (manque de formation, handicap…). Les allocataires du R.S.A. ont déjà des devoirs liés à leurs allocations. Ils doivent s’engager dans de projets de retour à l’emploi. S’ils ne remplissent pas certaines conditions l’allocation peut être diminuée puis supprimée. 5 ou 10 heures de travail par semaine représenteraient une contrainte supplémentaire dans la recherche d’un emploi.

Cette mesure est illégale au regard du droit international. L’Organisation Internationale du Travail (OIT) interdit fermement le travail obligatoire. Cet argument est encore plus fort lorsque l’on sait que certains, dont la sénatrice du Nord Sylvie DESMARESCAUX, estime que les heures travaillées ne doivent pas être rémunérées…

Une mesure purement électoraliste

Cette mesure est inapplicable. Comment sélectionner, parmi les bénéficiaires du RSA, ceux qui devront s’acquitter de travaux d’intérêt public ? Quels moyens supplémentaires seront donnés aux collectivités locales, alors qu’elles doivent déjà financer 90 000 contrats uniques d’insertion ?

Plutôt qu’aux chômeurs, l’UMP devrait s’attaquer au chômage. Le Gouvernement n’assume pas son échec sur l’emploi. Quand ce n’est pas la crise qui est coupable ce sont les chômeurs eux-mêmes. À un an des élections présidentielles, la ficelle est trop grosse

 

L’U.M.P monte les français les uns contre les autres. Le vocabulaire employé par les responsables de l’UMP est frappant : « assistanat », « utilité sociale », « cancer de la société ». L’U.M.P tente de distiller l’idée que les chômeurs et les travailleurs pauvres seraient inutiles dans la société mais pire encore qu’ils représenteraient une charge insupportable pour tous ceux qui s’en sortent juste un petit peu mieux. Ce sont des propos politiciens qui cherchent à exalter les instincts primaires de l’électorat d’extrême droite. Après le débat sur l’identité nationale, la stigmatisation des gens du voyage et des sans papiers… la chasse à la Marine n’en finit pas !

Claudy LEBRETON, Président de l’A.D.F, estime qu’il serait préférable que le gouvernement utilise l’excédent de la dotation prévu pour le RSA « chapeau » (anciennement RMI), soit 1,5 milliard d’euros, pour rembourser la dette de l’Etat envers les départements qui s’élève à 800 millions d’euros annuels au titre du versement de cette allocation individuelle de solidarité. Cela permettrait une meilleure prise en charge des personnes en situation de précarité

Repost 0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 11:19
On relève hélas plus de 632 000 jeunes de 15 à 24 ans en recherche d'emploi au 2ème trimestre 2010, soit un taux de chômage de 23,3% (contre 17,7% en moyenne dans les pays développés). Encore, une preuve de l’échec de Tsarko et ses sbires de l’UMP.
 
Plus grave, en juillet 2010, 109000 jeunes de  moins de 25 ans recherchaient 1 emploi depuis au moins 1 an, soit une hausse de 72% en 2 ans.
 
Le Gouvernement avait estimé que 160 000 jeunes auraient droit au RSA Jeunes: ils sont 5024 à ce jour, dont 130 dans le Nord ...
Vraiment, en plus de mener en bateau les français, ils sont vraiment nuls !
Repost 0
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 09:28

Dans cette période de crise sociale, l'UMP a décidé de serrer encore plus la vis pour les populations les plus difficiles en contraignant d'autant plus les critères relatifs aux contrats aidés!

 

Voici le mel reçu par une association de la part de Pole Emploi, affligeant!

 

Voici une réponse du Pôle Emploi a la question d'un président d'asso de la CUD de DK s'interrogeant sur le devenir de ses salariés:
  

""Subject: RE : modification conditions éligibilité CUI CAE

 

Bonjour Mr XXXX

 En effet des changements pour cette fin d'année,plus de possibilité de signer de convention initiale et

pour les renouvellements cela ne sera possible que pour les personnes qui rempliront les conditions suivantes

(et ceci au moment de la convention initiale):

- demandeur d'emploi inscrit avec plus de 24 mois d'inscription sur 36

- bénéficiaire du RSA 

-TH avec 12 mois d'inscription sur 18

- moins de 26 ans avec 12 mois d'inscription sur 18

- plus de 50 ans avec 12 mois d'inscription sur 18

Sachant que l'on regarde aussi les actions d'accompagnement engagées avec les personnes.

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des questions.

Cordialement."

 

Résultat pour l'asso en question:5 contrats sur 6 ne seront pas renouvelés!

On se demande où est le bénéfice sociale et financier..;

 

 

Je vais pour ma part renvoyer les parlementaires UMP ou apparentés à leur responsabilité pour connaître leur position!

 

Je peux évidemment affirmer que pour ce parti, la consigne venant du petit chef, il vont comme un seul homme ne pas se démarquer même si cette mesure est injuste!

Repost 0
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 09:31

L'assemblée générale de la CFDT Douanes a eu lieu vendredi

Les douaniers craignent des suppressions de poste

dimanche 24.10.2010, 06:00

Environ 130 douaniers ont assisté à l''assemblée générale. Environ 130 douaniers ont assisté à l''assemblée générale.

En marge de la contestation de la réforme des retraites, la CFDT Douanes a évoqué un autre dossier épineux : d'éventuelles suppressions de postes en 2012 et en 2013 à la brigade de Steenvoorde et de Saint-Omer.


Dix-huit postes à la brigade des douanes de Saint-Omer pourraient être supprimés en 2013 et vingt-deux à celle de Steenvoorde en 2012. «  Il y aura une réunion le 8 novembre pour confirmer ces fermetures », explique David Caron, secrétaire régional à la CFDT Douanes et inspecteur des douanes au Tunnel sous la Manche, vendredi, lors de l'assemblée générale de la CFDT Douanes.
Dans l'assemblée, Eric Lebas, chef d'unité à la brigade de Saint-Omer, se sent concerné par cette éventuelle mesure. « Il n'y aura plus de contrôle entre Arras et Calais, ni entre Dunkerque et Lille », s'alarme-t-il. « Pas du tout. Les brigades ne seront plus implantées à Dunkerque et à Arras, mais cela ne veut pas dire qu'il n'y aura plus de contrôle. Les brigades de Calais et Arras vont voir leurs zones de compétence élargies », précise Didier Doille, adjoint au directeur régional de des douanes de Dunkerque, chargé de la communication.
Il n'y a pour l'instant pas de plan social. Le directeur adjoint préfère évoquer des pistes pour une « rationalisation des moyens. » «  On va les concentrer sur des zones plus porteuses, comme le Tunnel sous la Manche. » L'administration des douanes n'est pas épargnée par la réforme générale des politiques publiques qui implique des économies budgétaires. « C'est regrettable de le dire comme ça, mais l'administration des douanes doit aussi participer à l'effort », poursuit Didier Doille. L'argument budgétaire est-il le seul ? Les brigades de Saint-Omer et de Steenvoorde ne seraient-elles pas assez efficaces ? « Il y a des deux. On regarde aussi en fonction des résultats obtenus. Mais pour l'instant, ces suppressions de postes ne sont que des pistes », temporise Didier Doille.
En attendant, les salariés n'ont pas l'intention de rester les bras croisés. « On ne va pas se laisser faire. Si ces brigades ferment, on va perdre notre maillage territorial. On veut montrer à la direction que le travail est aussi important à l'intérieur des terres que sur le littoral. Et on va interpeller les élus », ajoute David Caron.
Ce que les salariés redoutent aussi, ce sont les effets sur le plan privé. « Dans mon équipe, certains sont proches de la retraite. Ils aimeraient bien rester dans l'Audomarois », dit Eric Lebas.

Repost 0
7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 09:29

Selon le député Jérôme Cahuzac qui a succédé à un autre , Didier Migaud, à la de la puissante commission des Finances.

 

Il précise dans un article du Parisen que : "e gouvernement veut convaincre que ses membres feront désormais des efforts. Il était temps! En supprimant la garden-party de l’Elysée, Nicolas Sarkozy montre qu’il participe à cet effort. Mais revenir sur l’augmentation de 170% de son salaire, pour avoir celui dont de Gaulle et ses successeurs se contentaient, aurait été plus convaincant. Attention toutefois à ne pas confondre ce qui relève d’abus que le bon sens suffit à condamner, et ce qui est nécessaire pour assurer la bonne marche de l’Etat. Le président assure qu’il sanctionnera les ministres qui commettraient des abus…"

 

Il ajoute même: "Je ne conteste donc pas au pouvoir le droit de dépenser de l’argent pour recevoir des hôtes étrangers, mais 16 M€ pour lancer l’Union pour la Méditerranée (NDLR : en juillet 2008), c’était manifestement excessif. "

 

 

Repost 0
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 10:16

 2 ministres ont (été!) démissionné(s) ce week end pour manquement à la république irréprochable prônée (?) par tsarko 1er.


Je pense que 2 ce n'est pas suffisant, quand on connait toutes  les erreurs  de ce gouvernement!!!


Mais revenons à ces 2 secrétaires d'état qui se sont fait exclure: Christian Blanc, secrétaire d'Etat chargé du Grand Paris et amateur de cigares payés par les contribuables et Mr Joyandet, secrétaire d'état à la coopération qui a préféré voyager en avion privé pour assister à des réunions de l'Ump et qui a bénéficié d'un permis de construire illégal pour des travaux dans sa maison de Grimaud (Var).


Ces 2 personnes qui ont couté très cher à la République ne seront pas remplacées! On peut ainsi se poser la question de leur réélle utilité puisque leur chef ne daigne pas les remplacer par d'autres.


On peut même constater que le secrétariat d'Etat au Grand Paris va intégrer in extenso le Ministère du Développement Durable.


Attendons maintenant la décision concernant Woerth dont les tenants et aboutissants sont bien plus graves que les faits innaceptables reprochés à Messieurs Blanc et Joyandet!!!

 

 

Repost 0
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 15:31
Le président du Cran, Patrick Lozes, a annoncé mardi avoir demandé à être reçu par Xavier Bertrand pour protester contre la publication sur le site officiel de l'UMP d'une photo de jeunes Noirs illustrant une rubrique sur la délinquance des jeunes.

"Comment un grand parti peut-il recycler sur son site officiel des stéréotypes de cette nature ? Ce n'est pas digne du premier parti de France. Il faut que l'UMP et son secrétaire général dissipent les malentendus", s'est indigné le fondateur du Conseil représentatif des associations noires. "Si la publication de cette photo est intentionnelle, il faut sanctionner", a ajouté Patrick Lozes, ex-militant de l'UDF, précisant qu'il avait sollicité par courrier un rendez-vous avec le numéro un du parti majoritaire.

Indignation du PS et des Verts

"Il y a un climat malsain dans notre pays avec le débat sur l'identité nationale et des citoyens pointés du doigt quand ils veulent renouveler leurs papiers, parce qu'ils ont des parents nés à l'étranger", a encore déclaré Patrick Lozes. Il a expliqué que ses collaborateurs avaient "aperçu ce week-end sur le site rénové du Mouvement populaire cette photo" qui représente trois silhouettes de jeunes Noirs accompagnés de deux autres, d'origine non identifiée, photographiés de dos dans une rue. "La photo a été rapidement retirée du site mais avec la magie de l'internet, nous avons pu garder la capture qui a circulé à des dizaines de milliers d'exemplaires sur La Toile" (voir ci-dessous), a poursuivi Patrick Lozes.

De son côté, l'eurodéputé Harlem Désir, membre de la direction du PS, a dénoncé dans un communiqué "une très grave faute morale". "Cet énième dérapage, sur le site même du parti majoritaire, est odieux et illustre une nouvelle fois les dangers de la surenchère entre l'UMP et le Front national à la veille des élections régionales", affirme l'ancien porte-parole de SOS-Racisme qui met en garde contre les "amalgames permanents Insécurité-Identité-Immigration qui créent un climat malsain, dégradant et dangereux". A l'UMP, on a expliqué que "la page d'accueil du site UMP était en permanence mise à jour au regard de l'actualité", et que "la photo achetée à une agence avait été prise en juin 2008 dans le 19e arrondissement de Paris pour illustrer un sujet sur les rivalités intercommunautaires dans les quartiers". "Nous n'avons pas eu connaissance à cette date d'une demande de rendez-vous", a-t-on ajouté à l'UMP sans autre commentaire.

Dans la soirée, la porte-parole nationale des Verts, Djamila Sonzogni, a dénoncé dans un communiqué "l'escalade raciste" de l'UMP qui "au grand jeu du 'plus raciste que moi tu meurs' a dépassé le FN avec ce visuel". "Il est plus que temps que le parti présidentiel cesse de prendre les personnes immigrées et leurs descendants en otage. Faut-il être blond au yeux bleus pour que l'UMP ne fasse pas peser sur vous les pires soupçons ? (...) Le président de l'UMP doit présenter immédiatement ses excuses les plus plates aux personnes que cette photo insulte", a-t-elle poursuivi. Pour Djamila Sonzogni, "paniquée face à la claque électorale annoncée aux régionales, la droite est prête à tout pour grapiller quelques pourcents au FN".

http://publimanager.publibuilder.com/documents/%7BED5B1581-A82A-452A-A55A-70552A0F7B67%7D/accounts/%7B1D94CC82-0C3A-4456-8D76-C83C0467D6F9%7D/%21cid_3347428104_3120514.jpg


Je ne mettrai la photo, j'ai trop honte pour ces personnages de l'UMP!!


Repost 0
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 10:37

Le Canard Enchaîné évalue le salaire annuel du conseiller spécial de l'Elysée à plus de 290.000 euros annuels. L'intéressé, très remonté, refuse de confirmer ce montant.

Alors que le Canard Enchaîné publie, dans son édition de mercredi, le montant du salaire d’Henri Guaino, le conseiller spécial de l’Elysée a refusé de confirmer le chiffre de plus de 290.000 euros annuels que lui attribue le journal, voyant dans cette divulgation «une espèce de transparence totalitaire, mesquine».

«Je ne réponds pas du tout à ce genre de questions, a éludé Henri Guaino interrogé sur France Inter. J’ai un salaire qui est déclaré au fisc, qui est conforme aux règles de la fonction publique, je n’ai rien à rajouter là-dessus.» Refusant d’«entrer dans ce débat», il dénonce «cette espèce de transparence totalitaire, mesquine».

«Ou alors il faut afficher le salaire de tout le monde sur les murs de Paris, comme on le faisait en Chine à certains moments», lâche le conseiller de Nicolas Sarkozy, qui juge qu’on «tire le débat vers le bas, que tous les coups sont permis, que tous les moyens sont bons».

Le Canard enchaîné évalue le salaire annuel d’Henri Guaino à 290.368,93 euros : 132.856,93 euros en tant que conseiller maître de la Cour des comptes, auxquels s’ajoute «une indemnité de sujétion particulière» de 157.512 euros.

(Source AFP)


Et oui la transparence pour l'UMP c'est toujours dans le même sens!

Repost 0
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 10:10
Même dans les rangs de l'UMP, enfin il faut relativiser pour le moment un seul député, lnous pouvons entendre des critiques la politique honteuse de Tsarko1er mise en application avec zèle par Besson!

Le député UMP Etienne Pinte : "Il y avait d'autres solutions que l'expulsion vers l'Afghanistan:

"Déçu et furieux" alors qu'Eric Besson avait promis qu'il n'y aurait pas de charter, l'élu des Yvelines Etienne Pinte estime que Paris aurait pu, en dernier ressort, faire jouer la solidarité européenne."

Pourquoi contestez-vous l'expulsion de trois Afghans par un vol groupé mardi soir ?

La France est le pays des droits de l'homme. J'estime que nous n'avons pas à renvoyer contraints et forcés des réfugiés qui ont fui leur pays en guerre. D'autant que le ministère des affaires étrangères lui-même reconnaît que l'insécurité a augmenté depuis plusieurs semaines, à Kaboul comme dans le reste de l'Afghanistan…

Avec les associations, nous avions recueilli des rumeurs lundi soir selon lesquelles il y aurait un charter franco-anglais mardi soir. C'était la troisième fois, et nous nous sommes mobilisés. Mardi, le cabinet d'Eric Besson, et le ministre de l'immigration lui-même à Libération, assuraient qu'il n'y aurait pas de charter dans la journée et qu'il n'y avait pas de calendrier de retours forcés vers l'Afghanistan. Je suis déçu, et  furieux, puisque le matin il y avait une vérité, le soir il y en avait une autre. Et je n'en ai pas eu l'explication depuis.

Y avait-il selon vous d'autres solutions ?

J'avais défendu trois hypothèses face à Eric Besson : soit ces personnes demandent et obtiennent le droit d'asile, c'est-à-dire le statut de réfugié politique. Soit elles acceptent volontairement de rentrer dans leur pays avec un pécule ; enfin, de repartir ces réfugiés, quelle que soit leur nationalité, entre les 27 pays de l'Union européenne, comme ce qui s'était fait entre les pays occidentaux pour les boat-people : si ma mémoire est bonne, la Franc en avait accueilli 20 000. Eric Besson était d'accord sur les deux premières hypothèses, mais selon sa conférence de presse de ce midi, ils ont refusé un pécule et l'Office français des réfugiés et apatrides les a débouté du droit d'asile. Ce qui pose d'ailleurs question : comment se fait-il qu'un certain nombre d'Afghans ont été reconnus comme demandeurs d'asile et ont finalement obtenu le statut de réfugié, et pas ceux expulsés hier, alors qu'ils viennent du même pays en guerre…

Le porte-parole du gouvernement Luc Chatel a déclaré qu'Eric Besson met en œuvre "une politique d'immigration qui est à la fois ferme et juste, qui applique les décisions de justice"…

Je ne conteste pas la politique d'immigration du gouvernement dans son ensemble. Mais je ne comprends pas ce premier vol groupé depuis cinq ans, d'autant qu'il restait la solution de la solidarité européenne. C'est d'ailleurs paradoxal, pour ne pas dire plus : afin de montrer l'exemple, la France a accepté d'accueillir une centaine de réfugiés arrivés sur l'île de Malte, et un millier d'Irakiens en provenance de leur pays d'origine. Donc, on en accueille volontairement d'un côté et on en renvoie de l'autre. C'est totalement incompréhensible !

Envisagez-vous des suites ?

Eric Besson aurait déclaré qu'il y aurait d'autres renvois contraints et forcés vers l'Afghanistan. Avec mes collègues députés sur la même longueur d'onde et les signataires de la pétition de France Terre d'asile, nous allons voir comment empêcher les expulsions vers des pays en guerre.



Je conseille à Mr Pinte de faire attention à une menace d'expulsion de l'UMP pour crime de lèse Majesté
Repost 0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 10:17
rappelez vous la série de "notre" enfance Flipper le gentil dauphin,
et bien avec la famille du Tsarko1er, cela revient au gout du jour:

Déclaration du Fils cadet qui n'a pas besoin de finir ses études de droit puisque son papa lui accorde tous les droits:

"Dans un entretien au Point paru jeudi, Jean Sarkozy dénonce les attaques de "requins" dont il est la cible. "Quand on parle de dauphin, je comprends mieux pourquoi: j'ai vu qu'il y avait un certain nombre de requins autour de moi et que c'était la seule façon de leur résister".


Au delà de l'arrogance de cette déclaration, je trouve ces propos vraiment scandaleux  au regard des milliers de jeunes qui galèrent, malgré des bagages universitaires dépassant  largement ceux de Jean le dauphin du Tsarko1er qui n'a pour seul argument que  le nom de son père!

Repost 0