Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 17:28
 En démissionnant du gouvernement, l'ancien secrétaire d'Etat chargé de l'Outre-Mer Christian Estrosi, élu ce mois-ci maire de Nice, avait promis qu’il ne s’intéressait qu’à sa ville.

Manifestement, son intérêt se porte aussi un peu sur l’UMP, qui vient d'intégrerplusieurs  sarkozystes dans sa direction. Dans une interview que publie Le Journal du dimanche, Estrosi s’en prend violemment à son parti («une armée mexicaine, sans véritable chef») et surtout à son secrétaire général, Patrick Devedjian.

Estimant que ce dernier a donné une «image de maladresse», de «paralysie», il l’accuse de ne pas avoir «entamer la moindre autocritique» et de ne pas faire évoluer le parti après la défaite qu'il a subie aux municipales et cantonales».

«A force de devenir un machin snob, l'UMP n'est plus audible, juge le maire de Nice. Ses messages sont confus, brouillés», ajoute-t-il.

Estrosi, qui avait tiré à boulets rouges sur le même Devedjian dans L'Express, ne revendique toutefois «aucun poste». Pour l’instant.

Partager cet article

Repost 0

commentaires