Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 00:27
Le 16 avril dernier, un salarié de TF1 a été licencié pour délit d'opinion. Vous pensez que ce délit n'existe pas, que la Constitution garantit la liberté de pensée, y compris dans son travail? C'est un tort. Ce spécialiste du web envoie, en février dernier, à titre privé, un mail à sa députée UMP, pour lui exposer ses arguments défavorables au projet de loi Hadopi. Son courriel, émis depuis son adresse personnelle, est illico communiqué au ministère de la culture, qui le réexpédie directement ... à TF1!  Quelques semaines plus tard, il est licencié par la direction de la chaîne privée. Sa lettre de licenciement se réfère explicitement à son opposition au texte gouvernemental. Jeudi dernier, lorsque les faits sont révélés, la ministre de la Culture prend les choses de haut et dénonce des « accusations absurdes » contre son ministère. Confrontée aux preuves, elle admet aujourd'hui « une erreur regrettable », sans un mot pour le chômeur victime de cette « erreur », et sans un commentaire sur la consanguinité entre le pouvoir politique et certains médias que cette affaire confirme.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean schepman - dans boycott TF1
commenter cet article

commentaires

Claudette Dourgian 14/05/2009 00:12

Même plus la Liberté de penser, Que nous reste-til ?

jean schepman 15/05/2009 01:21


 l'espoir ??