Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 00:04

t.gif
palette.png
palette.png
palette.png
palette.png
t.gift.gift.gift.gif
palette.png
t.gift.gift.gift.gift.gift.gif
t.gif
 
t.gift.gif
t.gifSnap Shots Optionst.gift.gif
Options
Disable
t.gif  t.gif
t.gif loading.gif
logo_wordpress.gif
 
t.gif
Snap Shares for charity t.gif

Le Baron Albert Frère, Quick, la Caisse des dépôts et la justice belge

janvier 1, 2010 at 5:40 | In Altermondialisme, Belgique, Caisse des dépots, Citoyenneté, Economie, Europe, Politique, Société, Sur Sarkozy, sarkosy, social | 3 Comments
Tags: la Caisse des dépôts et la justice belge, Le Baron Albert Frère, Quick

Le Baron Albert Frère, Quick, la Caisse des dépôts et la justice belge

albert-frere.jpg?w=416&h=365

Bon, rideau ! La fête est finie !! Bonne année Bébert !!

La justice soupçonne des petits arrangements comptables entre amis en faveur du milliardaire Albert Frère lors de la vente de Quick à la France. Quick, un truc à gerber du genre Mac Do !!

logo-quick.jpg?w=369&h=366

En Belgique, un procureur s’est joint la semaine dernière à la plainte d’un Français, en y ajoutant de nouvelles charges. Le Français Jean-Marie Kuhn soupçonne la Caisse des dépôts et consignations (CDC), d’avoir racheté à un ami de Nicolas Sarkozy, le milliardaire belge Albert Frère, la chaîne de restaurants Quick à un prix abondamment surestimé. L’objectif plausible ? Permettre à Frère de monter au capital de Suez, et de s’inscrire ainsi dans la fusion de ce groupe avec GDF. Un cheval de Troie que ce Cheval Blanc….vous comprendrez après !!

Le procureur du roi de Charleroi, Christian De Valkeneer, a demandé à la juge d’instruction d’instruire sur les chefs de faux et usage de faux, faux bilans et infractions au code des sociétés : http://www.rtlinfo.be/info/economie/belgique/296470/quick-albert-frere-va-t-il-devoir-rendre-des-comptes-

Ce proc en remettait ainsi deux couches avec deux chefs nouveaux par rapport à la plainte pour faux, usage de faux, escroquerie et abus de confiance déposée « contre inconnu » par Kuhn en juillet.

En cause : la vente, en 2006, des restaurants Quick par une société d’Albert Frère, GIB, à une filiale de la CDC, Caisse des dépôts et consignations capital investissement (CDCCI). L’homme d’affaires lorrain Jean-Marie Kuhn, actionnaire de plusieurs sociétés d’Albert Frère, est en bisbille avec lui depuis le rachat d’une entreprise textile à GIB. Il s’est donc intéressé de plus près aux affaires du baron belge.

Quick aurait-il été acheté 150 millions d’euros trop cher par la Caisse des dépôts ?

Quick, évalué en 2004 par son propre PDG à 300 millions d’euros, a été vendu en octobre 2006 à la CDCCI pour 800 millions environ. Dans sa plainte, Kuhn montre que plusieurs montants (chiffres d’affaires et bénéfices 2004, par exemple) changent entre le rapport d’activité de 2004 et celui de 2005 :

« Sur base des éléments produits, on peut donc constater que la valorisation boursière de la société de droit belge SA Quick Restaurants était, au 31 décembre 2005, de l’ordre de 437 millions d’euros et, au début du mois d’octobre 2006, de l’ordre de 550 millions d’euros. »

Kuhn s’interroge sur la raison du « bonus » de quelque 150 millions d’euros accordé à Albert Frère.

Il pose aussi la question de la vente d’une participation de la Compagnie nationale à portefeuille (CNP, autre société d’Albert Frère – à ne pas confondre avec CNP Assurances filiale de la CDC !!) dans le groupe de BTP Eiffage à la même Caisse des dépôts, en décembre 2006. Ici aussi, avec une possible plus-value de 30%.

Jean-Marie Kuhn fait un lien avec la montée de Groupe Bruxelles Lambert (GBL), une autre société d’Albert Frère, dans le capital du groupe Suez en janvier 2007 :

« J’ai donc pu constater qu’au travers des trois opérations financières évoquées ci-dessus, dont les deux premières, […] il existait des indices sérieux d’irrégularité visant à privilégier des intérêts économiques particuliers. »

Plainte classée en France mais instruite en Belgique

Le 24 décembre 2007, Jean-Marie Kuhn dépose plainte en France contre X et contre Albert Frère pour « prise illégale d’intérêt », « escroquerie » et « abus de confiance ». La plainte est classée sans suite dès le 15 janvier 2008. La vache ! 20 jours !! Une rapidité rarement égalée dans notre justice qui ne brille généralement pas par sa rapidité !!

Avant de se tourner vers la justice belge, Kuhn se confie à un journaliste de Libération, Nicolas Cori. Libé publie le 14 mars un article titré « Dans le sillage des troublantes amitiés patronales de Sarkozy ». Quick porte plainte pour diffamation, Kuhn et Libé sont condamnés début 2009, Kuhn fait appel tout seul… il gagne en novembre 2009.

L’article de Libération racontait que Kuhn avait été reçu courant 2007 par deux hauts conseillers de Bercy, qu’une discrète enquête avait été lancée, que Christine Lagarde en avait été informée, et que conseil avait été donné à Kuhn de déposer plainte « eu égard à l’extrême gravité des faits », selon l’homme d’affaires. Des menteries, certainement !!

sarko_frere_ordre_leopold-jpg.jpg?w=438&Sarkozy reçoit l’Ordre de Popaul en présence de Bébert !!

Cori terminait son article en évoquant la remise de la grand-croix de la Légion d’honneur par Sarkozy à Frère et à son associé (notamment au capital de Suez) Paul Desmarais, un milliardaire canadien, en février 2008, médaille en chocolat accompagnée dune dithyrambe du P’tit. Faut dire que Sarko avait déjà reçu, en Belgique, l’Ordre de Popaul !! Et Popaul, pour lui, c’est sacré !! Puis le journaliste reprenait ce que déduisait Kuhn :

« Dans cette optique, tous les avantages accordés à Frère et Desmarais seraient une façon, pour le Président, de renvoyer l’ascenseur. »

Il ne serait pas impossible que le dénommé  Albert Frère bénéficiât d’une « protection rapprochée » en France !! Faut dire qu’il est actionnaire de sociétés du CAC-40 dont Total, Pernod, Lafarge, et 5,2% de GDF-Suez et qu’il a ses entrées à la CDC ! Nous avions déjà signalé ces accointances, notamment côté Eiffage dans : http://dutron.wordpress.com/2009/07/09/le-fonds-strategique-dinvestissement-la-crise-les-ambitions-et-les-moyens/

Voir aussi : Eiffage fait route commune avec la CDC http://www.leblogfinance.com/2006/03/eiffage-fait-ro.html

chateau_cheval-blanc.jpg?w=550&h=327

Frère Albert est aussi devenu un brave péquenaud français en acquérant le modeste Château Cheval Blanc – ci-dessus – à St Emilion en association avec Bernard Arnaud qui n’a jamais, évidemment, rencontré Sarkozy !!

Détails des marques de Albert Frère. Cliquez cela instruit !!

Preuve de cette protection, les derniers ennuis judiciaires survenus en Belgique n’ont pas outrageusement mobilisé les médias français, mise à part La Tribune.

Mais c’est sûrement à cause des fêtes !! Vous allez voir qu’ils vont se rattraper !!

3 commentaires »

Flux RSS des commentaires de cet article. URI de Trackback

  1. e2256ba627cf7e01382afe81e328091b?s=48&d=

    Bon courage…s’attaquer à Frère, faut le faire !

  2. a9891eec4aa9e17766c1fef848004575?s=48&d=

    Oui vous avez raison s’attaquer au Baron Frère, faut oser le faire….
    Jean Marie KUHN est courageux sans aucun doute mais les journalistes belges le sont tout autant, en France, La TRIBUNE, Challenges, Rue89 eux aussi osent quant aux autres chercher l’erreur, soit ils se rattraperont effectivement après les fêtes soit ils ont une peur bleue de Nabotléon et de ses amis.

    Alors un seul mot : Bravo pour tous ceux qui ont fait preuve de courage….

    Chanygoldy

    Excellente année 2010

  3. ae97e8cd48bc5ccb5c4ac81421aac3d3?s=48&d=

    Une recherche approfondie mettrait sans doute notre baron dans la liste des branchés de l’Ordre Nouveau ! Pauvres de nous. Dans tous les sens du terme !

Partager cet article

Repost 0
Published by jean schepman - dans les copains coquins
commenter cet article

commentaires