Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 22:35

Le Sénat constate des "déficiences" dans la gestion par la France du risque d'inondations, avec des réponses restant "lettre morte" malgré la répétition de catastrophes, dans le pré-rapport de sa mission d'information sur la tempête Xynthia

 

Alors que des intempéries et inondations ont fait mardi, selon un dernier bilan, au moins onze morts et deux disparus dans le Var, ce pré-rapport sur la tempête ayant frappé la façade Atlantique en février estime que "la France demeure peu sensible à des risques qui se reproduisent régulièrement" sur son territoire.


Urbanisation en zones sensibles

"L'urbanisation excessive dans des zones sensibles, la déficience des digues et de leur gouvernance, la complexité des dispositifs d'alerte et de prévision sont des questions débattues depuis des années, mais dont les réponses, souvent quasi-unanimes, restent lettre morte", écrivent Bruno Retailleau, sénateur non inscrit de Vendée et Alain Anziani, sénateur PS de Gironde, président et rapporteur de la mission d'information.

Ils rappellent qu'en France "l'inondation est le premier des risques de catastrophes naturelles" et qu'"elle concerne, selon l'Institut français de l'environnement, deux communes sur trois".

 

a tempête Xynthia a fait 53 morts, dont 29 dans le seul département de la Vendée, ainsi que plusieurs centaines de millions d'euros de dégâts, en frappant la façade Atlantique le 28 février.



Nouvelles zones noires

Deux nouvelles zones noires ont été définies en Charente-Maritime après une révision de leur classement initial (zones orange), à la suite du passage de la tempête Xynthia, a annoncé mardi la préfecture à La Rochelle.

Cette annonce a été faite après une réunion entre le préfet et les maires de Châtelaillon-Plage, Yves et Fouras, Jean-Louis Léonard, Didier Roblin et Sylvie Marcilly.

 

En ce qui concerne le quartier des Boucholeurs, à cheval sur les communes d'Yves et Châtelaillon-Plage, "un périmètre de solidarité d'une profondeur de 50 m est établi sur le front de mer, où se trouvent 111 constructions, dont 107 habitations", annonce un communiqué de la préfecture.

 

Pour la Pointe de la Fumée à Fouras, 107 habitations sont concernées.

 

Les autorités ont requalifié en "zones de solidarité" les zones noires dans lesquelles il sera impossible de résider.

"Les propriétaires de ces habitations vont se voir ouvrir immédiatement le droit à l'acquisition à l'amiable par l'Etat de leur bien, à la valeur d'achat avant la tempête", précise le texte.

 

Dans le cas contraire, les propriétaires verront la situation de leur bien réexaminée dans le cadre de la préparation de la procédure d'utilité publique.

 
"On nous a baladés"

"Au terme d'une analyse de chaque parcelle et d'une procédure contradictoire, ce réexamen mènera à une décision du juge statuant sur le devenir de ces parcelles", précise le communiqué.

 

Aux Boucholeurs, la définition du nouveau périmètre "est liée à la mise en place d'un ouvrage de protection contre le risque de submersion dont la maîtrise d'ouvrage et les détails devront être arrêtés pour la fin 2010".

 

"Les habitations protégées par ce dispositif, ainsi que celles qui étaient identifiées en zone jaune (360 aux Boucholeurs et 130 à Fouras, NDLR), seront soumises à des prescriptions de sécurité, collectives et individuelles", précise le communiqué.

 

"C'est une bouffonnerie, c'est scandaleux, on nous a baladés !", a réagi Jean-Louis Léonard, député-maire UMP de Châtelaillon.

 

"On entre en résistance, je n'appliquerai rien de tout ça et je déconseille aux gens de quitter leur maison. Mais on ne pourra pas empêcher les gens de vendre parce qu'ils vont les appâter, c'est de la gabegie et je pèse mes mots", a-t-il poursuivi.

 

"En deux mois il ne s'est rien passé, leur pseudo expertise c'est bidon, c'est basé sur l'avis d'un expert qui ne connaît strictement rien à la défense des côtes", a affirmé Jean-Louis Léonard, qui "en appelle au Premier ministre".

Partager cet article

Repost 0
Published by jean schepman - dans changements climatiques
commenter cet article

commentaires