Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 12:03

297824_10150517245593957_71144068956_11500469_759767501_n.jpg

Repost 0
Published by jean schepman - dans tzarko 1er
commenter cet article
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 09:00
S'il vous plait Carla occupez le ! Faîtes le taire ! Des qu'il parle, cela provoque des réactions importantes!

L'affaire "Laetitia" ? Pour Tsarko ,c'est la faute des juges et des policiers, il accuse sans preuve, il ne dit pas: " si il ya faute..." , non lui c'est "il y a faute!" ! Résultats:  Les juges et les policiers en grève !
L' affaire Florence Cassez ? Il montre ses peti ts poings et bombe son petit torse face au pouvoir mexicain! 
Résultat :  Le président du Mexique le renvoie dans les cordes!!
Ce n'est plus un Président de la Républque mais bien une catastrophe ambulante !!
S'il vous plait Carla , occupez le !!!
Repost 0
Published by jean schepman - dans tzarko 1er
commenter cet article
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 12:20

L'annulation des concerts organisés par l'hebdomadaire Les Inrocks devant la pyramide du Louvre est une affaire qui a de quoi créer la polémique. Le site du Point.fr a révélé le 26 avril que le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand annule ces deux sessions de shows avec en tête d'affiche Charlotte Gainsbourg, Phoenix et Mika entre autres, mais cette décision pourrait remonter plus haut : au niveau de la première dame de France, Carla Bruni-Sarkozy. Pas cool pour deux artistes comme eux !

Le Canard enchaîné en kiosque ce matin revient en détail et par le menu sur cette affaire. Les manifestations des Inrocks sont des concerts payants prévus cette année dans la cour Napoléon du Louvre et la direction du musée était ravie de cette initiative. "Il fallait juste fermer à minuit", explique le numéro 2 des Inrocks, Louis Dreyfus. Quant au co-producteur des concerts, Dominique Revert, il précise : "On nous a simplement demandé de réduire le public de 20 000 à 15 000."

Les organisateurs apprennent l'annulation par un ordre ministrériel qui met beaucoup de personnes dans une situation délicate, et plus particulièrement "les artistes qui ont refusé d'autres contrats pour être là, et qui sont furieux", explique le producteur. Néanmoins, les Inrocks découvrent que cette interdiction vient de Carla Bruni en personne : "Pour la bonne cause, comme il se doit [elle est ambassadrice pour le Fonds mondial de lutte contre le SIDA]. Celle de Solidarité Sida, dont le concert Solidays se tiendra du 25 au 27 juin et pourrait pâtir de la concurrence des Inrocks."

D'ailleurs, Luc Barruet, très proche de Carla et directeur de Solidarité Sida considère que le double concert des Inrocks pourrait nuire à son événement. Interrogé par Rue89.com, Dominique Revert affirme que "Barruet ne voyait pas d'un bon oeil les concerts des Inrocks, depuis le mois de février," lorsqu'il a su qu'ils étaient "en concurrence pour deux autres artistes".

Jules Frutos, l'autre producteur, va plus loin : "Il nous a prévenus qu'il connaissait Carla Bruni. [...] Ce qui me choque, ce n'est pas qu'il l'appelle, c'est que le ministère intervienne." Après recherches, il est pourtant apparu que tous les pass de Solidays ont déjà été écoulés... Les Inrocks ont contacté la first lady, l'échange est abrupt selon le Canard et celle-ci s'en va même vérifier la position de la préfecture sur cette question, étonnée que le rock au Louvre ait été autorisé...

Moins de 30 minutes plus tard, Louis Dreyfus reçoit un appel d'un proche du préfet, le concert est annulé, et toc ! Le directeur du cabinet du préfet a assuré au Canard Enchaîné - qui s'étonnait de cette coïncidence... - qu'il n'a "jamais été d'accord avec cette décision. Un concert avec tant de monde était trop risqué". Pourtant, à en croire les organisateurs, la préfecture été complétement ok, il y a encore 15 jours !

Pierre Hanoteau, directeur du cabinet de Frédéric Mitterrand expose son point de vue : "Le Louvre ne nous a jamais saisis, et Matthieu Pigasse [Le Patron des Inrocks] m'a averti il y a à peine quinze jours." De plus, le ministre trouve "très ringarde l'idée d'opposer [sic] un monument à la musique actuelle" et rappelle que "c'est le jour de la célébration de l'Appel du 18 juin". Des concerts déplacés ? Le ministre est pourtant le premier à aimer surprendre... même en pyjama ! Là encore, Louis Dreyfus jure que le directeur du cabinet de Mitterrand était "entièrement d'accord" il y a une semaine.

D'après l'enquête de Rue89.com, le cabinet du ministre explique : "Ce n'est pas en raison du 70e anniversaire de l'appel du 18 juin en tant que tel, mais en raison des manifestations qu'il y aura déjà à gérer autour de cette commémoration." Le même argument de la sécurité est donné pour le fait d'organiser un concert au Louvre. La préfecture parle de "site classé et fragile" tout en ajoutant les complications d'organisation de sécurité deux jours avant un autre gros événement musical : la fête de la musique... mouais.

Carla Bruni aurait-elle fait des pressions pour que les Inrocks ne fassent pas de l'ombre aux Solidays ? Les arguments pour justifier l'annulation des concerts sont légion, ne se justifient pas forcément et rendent opaque cette situation. Pour sortir de cette impasse et pour ne pas perdre l'argent que les Inrocks et les producteurs ont avancé (ils parlent de 120 000 euros), ils pourraient se replier sur des lieux proposés par la Mairie de Paris mais "non soumis à la tutelle du ministère de la Culture." Selon LePoint.fr, la Ville de Paris a fait savoir aux Inrocks "qu'elle était prête à négocier l'accueil des concerts aux CentQuatre (un lieu de création artistique dépendant de la mairie)".

Le Canard Enchaîné a titré : "Carla interdit le rock au musée du Louvre", et en sous-titre "Et c'est Frédéric Mitterrand qui s'est chargé d'annoncer la mauvaise nouvelle"... Il est vrai qu'il n'a pas grand-chose à refuser à la première dame, à qui, il doit un peu sa place, non ?

Repost 0
Published by jean schepman - dans tzarko 1er
commenter cet article
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 00:59

définiton du  mot "réforme " :

 correction apportée  en  vue d  une amélioration  .. 

on croit rêver !!!!!

 

 cest bien  la  preuve que tzarko 1er  ne réforme  pas  ,  il  casse  ..

Repost 0
Published by jean schepman - dans tzarko 1er
commenter cet article
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 09:38
Au mois d'avril 2009, Tsarko a osé déclarer : '"il faut assouplir les règles d'urbanisme et permettre de construire dans les zones inondables!" (Lu sur le site internet de Marianne)

Voici son texte relatif à ce sujet :

«Le problème c’est la règlementation. Pour libérer l’offre, il faut dérèglementer, élever les coefficients d’occupation des sols et rétablir la continuité du bâti dans les zones denses, permettre à chaque propriétaire d’une maison individuelle de s’agrandir, d’ajouter une pièce ou un étage, rendre constructible les zones inondables pour des bâtiments adaptés à l’environnement et au risque, utiliser les interstices, les délaissés d’infrastructures... Il faut changer nos procédures, notre façon d’appliquer le droit, sortir du respect passif d’une règlementation de plus en plus pesante, non pour laisser le champ libre au marché mais pour que la ville vive, respire, évolue, se développe en respectant des règles fortes, compréhensibles, efficaces, écologiques. J’ai demandé que soit conduite une réflexion approfondie sur ce changement de philosophie de notre droit de l’urbanisme.»

A douai en 2009, il a ajouté:
 
"Je dis aux élus qui sont ici, je sais que ça va faire parler, mais je vous annonce que les contraintes liées au droit de l'urbanisme seront temporairement considérablement assouplies" déclarait-il à Douai, le 4 décembre 2008. "Tout ce qui pourra accélérer les mises en chantiers dans les mois qui viennent sans bouleverser les grands équilibres de notre droit de l'urbanisme sera mis en oeuvre."

Et pendant sa campagne présidentielle, le candidat Sarkozy promettait déjà d'assouplir la loi Littoral:
"Je crois qu'il faut à la fois la renforcer pour mieux lutter contre les cas de détournement qui ont été constatés, et l'assouplir pour ne pas entraver le développement normal des communes, tout en conservant l'objectif général de protection de l'environnement".



Lundi lors de sa visite sur le terrain en Charente-Maritime, il s'écriait, comme à  son habitude :
 "On ne peut pas transiger avec la sécurité".

Vraiment ? La polémique enfle  sur la politique d'aménagement du littoral, les logements modestes rapidement construits sur des zones mal protégés, les digues peu renforcées.


TSARKO, en plus de son talent de bonimenteur avec les vents forts se transforme en une parfaite girouette!!
!

Repost 0
Published by jean schepman - dans tzarko 1er
commenter cet article
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 01:15
Nicolas Sarkozy: une diarrhée verbale pour conclure l'année ! 

Nous débutions l’apéro, la petite lucarne nous fait un clin d’œil annonçant l’arrivée de Nicolas Sarkozy, plus pompeux et cérémonieux que jamais. Une huitre affolée tente vainement d’échapper de sa coquille, écœurée par tant de paradoxe…
 Fidèle à son habitude, le Président s’est fourvoyé dans un exercice ou primait une autojustification primaire, le tout engoncé dans un discours qui fleurait bon l’autosatisfaction.
Complètement déconnecté des réalités économiques et sociales, tentant vainement de nous expliquer que l’échec du G20 et du sommet de Copenhague en devient finalement une promesse pour l’avenir… Oser conclure son discours en appelant à la fraternité…!!!
Repost 0
Published by jean schepman - dans tzarko 1er
commenter cet article
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 00:28
L'Élysée ne lésine pas sur la communication. 51 personnes à temps plein, 45 caisses de matériels transportées à chaque voyage pour cadrer sa communication, un studio de télévision installé au 2 rue de l'Élysée, 500.000 euros pour une nouvelle salle de presse dernier cri... Tels sont quelques-uns des postes de dépenses de communication de l'Élysée en 2009. Montant total de la facture : 7,5 millions d'euros selon le journal Le Parisien-Aujourd'hui en France. Ces dépenses concernent uniquement l'image du président puisque c'est le SIG (service d'information du gouvernement), rattaché à Matignon, assure la promotion des réformes. Soit une dépense supplémentaire de 21,9 millions d'euros prévue pour 2010, toujours selon Le Parisien.

Le site internet de la présidence coûte à lui seul près d'un demi-million d'euros, soit deux fois plus qu'en 2008. Les effectifs de la cellule internet ont doublé depuis quatre mois, raconte le quotidien. Le site élyséen aura bientôt une application Iphone et une nouvelle version fin janvier.

Selon le quotidien, le palais présidentiel a notamment dépensé en 2009 près de deux millions d'euros en sondages, un sujet qui a déjà suscité une controverse politique. La création d'une commission d'enquête demandée par l'opposition sur ce sujet a été refusée. La publication par des médias de sondages déjà commandés et payés par l'Élysée a suscité des interrogations, d'autant que certains professionnels sont rémunérés comme consultants par la présidence...
Repost 0
Published by jean schepman - dans tzarko 1er
commenter cet article
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 11:54

Entendu il y a quelques instants sur France Infos, notre Tsarko 1er vient de déclarer dans le texte:
"Un grand emprunt n'est pas un plan de relance, il ne faut pas en attendre des résultats immédiats par rapport à la crise!"

C'est de mieux en mieux avec Tsarko 1er:
 il lance un grand emprunt pour sauver l'économie mais ce n'est pas pour répondre à l'urgence de la crise vécue au quotidien par les citoyens. Décidement, à part brasser du vent et faire des annonces à tout va, nous attendons encore des actions probantes et concrètes pour aider  les millions de français victimes de la crise  provoquée  par  les banquiers spéculateurs.

Repost 0
Published by jean schepman - dans tzarko 1er
commenter cet article
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 01:17

merci  à Bernard Roman pour cet excellent billet d'humeur  !


Il y a quelques années, un Premier ministre de droite prétendait se faire le porte-parole de « la France d'en bas ». Depuis près de huit ans, la France est dirigée par l'UMP, et le moins que l'on puisse dire est que cette France là est de plus en plus paupérisée, précarisée, oubliée. A entendre le discours officiel, la sortie de crise est proche, alors que l'année 2010 s'annonce très difficile pour les Français. Face à ces difficultés, l'autosatisfaction de l'UMP et du chef de l'Etat est tout simplement insupportable.

 

Repost 0
Published by jean schepman - dans tzarko 1er
commenter cet article
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 09:37

Je serai le Président qui fera baisser le chômage à 5%?


Quelle belle promesse avec un hausse de plus 54000 chomeurs en novembre!



Allez je vous le donne en mille, c'est toujours lui Tsarko1er!

Repost 0
Published by jean schepman - dans tzarko 1er
commenter cet article